Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

PSA Hérimoncourt : "il y a des symboles auxquels on ne touche pas" dénonce la maire de la commune

jeudi 7 février 2019 à 18:04 Par Jonathan Landais et Christophe Beck, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu Besançon

Elus locaux, parlementaires... les réactions politiques sont nombreuses ce jeudi après l'annonce d'un transfert d'activité du site PSA d'Hérimoncourt, dans le Doubs, vers Vesoul, en Haute-Saône.

L'annonce de ce transfert d'activité a créé le choc parmi les salariés et les élus
L'annonce de ce transfert d'activité a créé le choc parmi les salariés et les élus © Maxppp - Lionel Vadam

Hérimoncourt, France

PSA a annoncé ce mercredi un transfert de l'activité recyclage depuis son site d'Hérimoncourt, dans le Doubs, vers le centre mondial des pièces détachées de PSA à Vesoul. Une annonce qui a créé le choc parmi les salariés et les élus. France Bleu Belfort Montbéliard fait le point sur les réactions politiques, nombreuses, au lendemain de cette annonce.

Une fois de plus on est mis devant le fait accompli" (la maire de la commune)

La maire d'Hérimoncourt, Marie-France Bottarlini, dénonce, comme les salariés, la brutalité de cette annonce. "Je suis partagée entre la colère, la tristesse (...) une fois de plus ce sont des décisions qui sont prises à Paris (...) les élus, une fois de plus on est mis devant le fait accompli, c'est un territoire qui va être en péril et personne ne s'en préoccupe", déplore-t-elle. "On dit souvent qu'il ne faut pas toucher à certains symboles, moi je dis la même chose, on est le village natal de la famille Peugeot, c'est là que tout a commencé... il y a des symboles auxquels on ne touche pas".

"On est partagés entre la colère, la tristesse..."

Nombreuses réactions politiques dans le Pays de Montbéliard

- Les députés LREM du pays de Montbéliard Denis Sommer et Frédéric Barbier et les conseillers départementaux David Barbier et Christine Coren ont adressé une tribune au gouvernement pour lui demander d'organiser une table ronde au plus vite sur l'avenir du site des Terres Blanches à Hérimoncourt.

- Le sénateur PS Martial Bourquin a écrit au président du directoire de PSA, Carlos Tavarès, pour lui demander de trouver une activité pour le site d'Hérimoncourt.

- Le président de Pays de Montbéliard Agglomération (PMA), Charles Demouge, dénonce une décision prise sans concertation avec les collectivités locales qui sont pourtant engagées dans le développement économique en partenariat avec le constructeur.