Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

PSA : l'usine de Sochaux épargnée par la baisse de production dans l'automobile en France

Selon une étude publiée par les Echos, la production automobile en France va baisser de 22% l'an prochain. L'usine de Sochaux, qui tourne toujours à plein régime sera épargnée mais les syndicats craignent que les normes européennes sur le CO2 aient, elles, à termes , des conséquences.

Sochaux continuera à fabriquer des Grandland X hybride
Sochaux continuera à fabriquer des Grandland X hybride © Maxppp - Lionel VADAM

Sochaux, France

La production automobile en France va décrocher en 2020. Moins 22%. C'est une étude du cabinet IHS publiée par les Echos qui le prédit. Selon le journal économique, cette baisse serait due essentiellement à des transferts de production vers l'étranger où les coûts sont moindres. 

Mais si l'usine de Sochaux est bien sur le point de laisser partir l'Opel Grandland X en Allemagne, elle sera en revanche épargnée par cette baisse des volumes de production. Le transfert vers l'usine d'Eisenach devrait être effectif dans les derniers mois de l'année. Sochaux continuera à fabriquer quelques Grandland X, notamment des modèles hybrides, mais cette perte sera surtout compensée par la production de la 5008, transférée de Rennes vers Sochaux au printemps dernier. Il n'y aura donc pas de baisse globale de production pour l'usine du Doubs.

"Sochaux a encore beaucoup de véhicules à produire avec beaucoup de gammes différentes, explique Laurent Oechsel, délégué CFE-CGC, syndicat majoritaire à Sochaux. Sachant qu'on a aussi de grandes transformations en cours dans l'usine (ndlr : l'usine du futur Sochaux 2022) pour pouvoir accueillir à termes d'autres véhicules. Il y a un aspect confidentiel donc on peut pas dire lesquels mais ça va dans le bon sens pour l'usine de Sochaux."

On se demande si on pourra encore fabriquer des véhicules essence et diesel l'année prochaine - CFDT

Ce qui inquiète plutôt Laurent Oechsel et les autres syndicats, ce sont les normes européennes en matière d'émission de CO2 qui vont se durcir à partir de l'an prochain et dans les années à venir. Il craint que cela entraîne une baisse des ventes et donc de production. "Maintenant il faut voir avec notre direction comment on adapte nos productions et nos outils de production et comment on met l'emploi en face."

Un sentiment partagé par Guy Miseré de la CFDT. "On se demande si on pourra encore fabriquer des véhicules essence et diesel l'année prochaine. On veut développer l'électrique mais rien n'est fait pour ça en Europe. Il n'y a pas de stations qui se mettent en place, on ne sait pas si la production d'électricité va suivre, on ne sait pas ce qu'on pourra faire des batteries. Donc on ne comprend pas pourquoi ces normes tombent comme ça sans avoir préparé le terrain avant."