Économie – Social

PSA Sochaux : la production de la 3008 reprend progressivement

Par Rebecca Gil et Christophe Beck, France Bleu Belfort-Montbéliard vendredi 27 janvier 2017 à 16:36

Plus de  2000 véhicules n'ont pas pu être produits pendant cette durée de chômage technique
Plus de 2000 véhicules n'ont pas pu être produits pendant cette durée de chômage technique © Maxppp - .

Après une semaine de production en pointillé, à cause de l'incendie d'un fournisseur, le retour à la normale se confirme progressivement sur le système qui produit la 3008 à l'usine PSA de Sochaux.

A la "portière"' de l'usine PSA de Sochaux, les opérateurs du système 2 sont soulagés de reprendre le travail, après une semaine d'incertitude et d'attente. Depuis mardi, six séances de travail ont du être annulées à Sochaux, en raison d'une panne de "peaux". Le fournisseur exclusif de ces "peaux" qui habillent les planches de bord et les panneaux de portes, l'usine Recticel en République Tchèque, a brûlé dimanche. Résultat: c'est toute la production qui a du être stoppée.

Pour les opérateurs, l'incertitude n'est pas commode. "On est obligé d'attendre le soir pour savoir si on va travailler le lendemain. On est d'autant plus impatients de reprendre que cette voiture plait et que l'usine croule sous les commandes".

Retour au travail pour la 3008 de Sochaux

Des incertitudes sur la tournée de lundi matin

Les stocks de peaux ont pu être reconstitués grâce à un arrivage de Chine, et grâce au transfert de production d'un autre site de l'usine Recticel en République Tchèque. Toutefois, les salariés devront à nouveau consulter le numéro vert, mis en place par la direction, ce dimanche dès 15 heures, pour savoir si la tournée de lundi matin sera bien assurée.

Plus de 2000 voitures à rattraper

Chaque journée non travaillée sur le système 2 représente une perte d'environ 900 véhicules. Ce sont donc près de 2.250 voitures qui n'ont pas pu être produites entre mercredi et vendredi matin. Pour les salariés, il n'y a aucun impact sur les salaires. Le dernier accord (Nouvel Elan pour la Croissance) prévoit le maintien du salaire intégral jusqu'à douze jours. Autre progrès apporté par cet accord, une prime de prévenance tardive de 14€ par jour. Pour les intérimaires, la facture est plus lourde. Ils subissent deux jours de carence avant d'être payé partiellement dès la troisième séance annulée.

La direction espère rattraper cette production perdue avec le transfert prochain de la demie équipe de nuit vers le système 3008. Cette équipe devrait être opérationnelle autour du 20 mars. La CFDT demande à ce que la mise en service de cette demie équipe de nuit soit anticipée pour éviter aux opérateurs d'enchaîner les samedis supplémentaires.