Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

PSA Sochaux recherche désespérément des intérimaires

vendredi 7 juillet 2017 à 16:19 Par Emilie Pou et Christophe Beck, France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu Besançon et France Bleu

L’heure est grave à PSA Sochaux. L’immense campagne de recrutement lancée ce printemps n’a pas atteint ses objectifs. L’usine a besoin de 1500 intérimaires d’ici la fin juillet pour le lancement de l’équipe de production du week-end. Il manque encore 900 personnes.

La campagne d'affichage est sur tous les abribus du Pays de Montbéliard et au delà
La campagne d'affichage est sur tous les abribus du Pays de Montbéliard et au delà © Maxppp - Lionel Vadam

Sochaux, France

A la direction des ressources humaines de PSA Sochaux, on s'arrache les cheveux. Malgré l'énorme campagne de recrutement lancée au printemps, il manque encore 800 à 900 personnes pour pouvoir lancer dans les temps l'équipe de production de week-end. Autant du côté des équipementiers. La pression est énorme puisqu'il en va du succès de la 3008 où les délais de livraison aux clients s’allongent. Reporter cette équipe serait catastrophique pour l’image de la marque.

Six personnes sont dédiées à cette campagne chez Pôle Emploi

Et pourtant, à Sochaux, on n’a pas lésiné sur les moyens pour réussir ce recrutement. Campagne de pub, forums, mailing listes, multiplication des agences d’intérim, Pole Emploi, services de l’état. "Nous sommes passés de 4 agences d'intérim avec qui nous travaillons habituellement à 11 agences" explique ainsi Pierre Long, le DRH de l'usine, "nous avons fait appel à une agence d'intérim inédite Gojob (100% virtuelle) pour toucher les plus jeunes. A pôle emploi 6 personnes sont dédiées à ce dossier. Nous avons même poussé les recherches jusqu'en Lorraine et dans les hauts de France, mais force est de constater que ça ne marche pas. C'est assez incompréhensible dans un bassin d'emploi où il y a tant de chômage".

"En septembre, il sera déjà trop tard"

Chez PSA Sochaux, on cherche quand même des explications. "Certains nous disent que 18 mois c'est trop long comme contrat" explique ainsi Anne-laure Fenollar, en charge de la gestion et du développement des ressources humaines à Sochaux. "Ils préfèrent des contrats plus courts. Il y a aussi les vacances bientôt ce n'est pas la meilleure période pour embaucher certains attendent septembre". Sauf qu'en septembre il sera déjà trop tard préviennent les équipes de Sochaux. "Si nous voulons lancer l'équipe de week-end à la rentrée il faut que l'on soit prêt fin août. Or, même pour les postes non qualifiés il faut au minimum 15 jours de formation".

Pour ceux qui seraient intéressés, PSA cherche donc des intérimaires pour des emplois qualifiés et non qualifiés. Il s'agit d'un contrat de 28 heures réparties sur le vendredi samedi et le dimanche. Le salaire est de 2 000 euros brut.

Course-contre-la-montre pour réussir ces recrutements à PSA Sochaux. Reportage.