Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

PSA Sochaux se prépare à accueillir la nouvelle 3008

mardi 1 décembre 2015 à 17:49 Par Faustine Mauerhan, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu

Le futur nouveau crossover de Peugeot est encore en train d’être conçu dans le plus grand secret mais le site de Sochaux se prépare déjà à accueillir les chaînes de production. Premier atelier dédié à voir le jour : le ferrage pour 110 millions d’euros.

Le nouvel atelier de ferrage fabriquera le soubassement de la future 3008.
Le nouvel atelier de ferrage fabriquera le soubassement de la future 3008. © Radio France - Faustine Mauerhan

Pour l’instant personne ne l’a vu. Peugeot conçoit toujours la remplaçante de la 3008 dans le plus grand secret pour l’instant mais ça ne l’empêche pas de préparer son arrivée officielle sur les chaînes de montage, prévue au printemps 2016. Et ça commence par la rénovation de tout un atelier de ferrage (la soudure des pièces métalliques qui forment la carcasse de la voiture). Coût de l’opération : 110 millions d’euros.

Des nouveaux robots

PSA a choisi de réutiliser le bâtiment de ferrage qui produisait les plateaux de la 307 et de la 308 à l’époque. Les deux étages du hangar de 40.000 mètres carré ont été complètement vidés et refait pour accueillir 520 robots soudeurs dont seulement 200 neufs. Les autres ont été récupérés sur d’autres chaînes et reprogrammés pour s’adapter aux spécificités de la future remplaçante de la 3008 dont le plateau sera plus long et plus profond que les modèles Peugeot actuels. Ils feront aussi les soubassements du futur véhicule fabriqué à Sochaux pour Opel.

Des postes de travail plus ergonomiques

Ils seront manipulés par les salariés depuis des postes de travail repensés, eux aussi. Il n’y aura par exemple plus aucun croisement entre les engins de transports des pièces et les piétons autour de l’atelier. Cela fait de ces nouvelles unités, des postes plus ergonomiques et plus confortables que jamais promet PSA qui a aussi amélioré la qualité de travail grâce à des nouvelles peintures et des nouveaux éclairages.

Des emplois détruits selon les syndicats

Les 580 salariés qui travailleront donc dans ce nouvel atelier dès le printemps prochain seront donc bien lotis et les syndicats en conviennent. Sur le papier cela semble très bien, mais Pascal Pavillard, responsable Force Ouvrière, prévient quand même  "on ne pourra juger que quand la chaîne tournera à pleine cadence", soit 55 véhicules chaque heure. Reste que ce nouvel atelier de ferrage, plus robotisé que les autres va faire travailler moins de salariés. "A terme, ce sont des emplois qui sont détruits par les robots, voilà pourquoi il n’y a plus que 9.000 salariés à Sochaux, contre 15.000 en 1955..."