Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Puy-de-Dôme : 1001 petits déjeuners pour changer notre regard sur la Trisomie 21

mardi 16 octobre 2018 à 18:14 Par Dominique Manent, France Bleu Pays d'Auvergne

Au fil du temps, l'opération 1001 petits déjeuners est devenue une véritable institution. Pour la 11e édition, le 18 novembre, l'association Trisomie 21 table sur 8000 livraisons à travers le département du Puy-de-Dôme. Elles seront à nouveau assurées par des personnes porteuses du handicap.

Quelques uns des jeunes livreurs qui viendront chez vous le 18 novembre
Quelques uns des jeunes livreurs qui viendront chez vous le 18 novembre © Radio France - Dominique Manent

Puy-de-Dôme, France

Le dimanche 18 novembre, ne faites rien ... laissez-vous servir ! L'association Trisomie 21 se propose de vous livrer votre petit déjeuner. La formule est rodée, elle en est à sa 11e édition dans le Puy-de-Dôme. L'opération 1001 petits déjeuners a pour but de casser les préjugés et de récolter des fonds en faveur des personnes handicapées.

Jean, Benoît, Maxime et les autres 

Maxime a 19 ans, Jean 21 et Benoît 31. Leurs points communs : la trisomie 21 et leur participation à l'opération 1001 petits déjeuners du 18 novembre prochain. Mais ce jour-là, ils ne seront pas seuls. En tout, 400 bénévoles, dont des personnes en situation de handicap comme eux, vont se mobiliser. En fait, dés la veille, dés le samedi, ils seront sur le pont pour préparer les commandes. Jean explique : "on prépare des sacs avec de la confiture, des pains au chocolat, ensuite on met tout dans des cartons et le dimanche on livre. C'est parti ! L'an dernier, ça s'est bien passé, je suis content et les gens sont contents aussi". 

Jean est un jeune homme actif, il vient de signer un contrat d'apprentissage pour travailler dans une cantine scolaire. Jean bénéficie, comme d'autres camarades, du soutien du SAVS de Clermont-Ferrand, le Service d'Accompagnement à la Vie Sociale. Céline Pernot, qui est éducatrice dans ce service, juge l'opération 1001 petits déjeuners utile à plus d'un titre : "ils font passer certains messages. Ils véhiculent une autre image de la trisomie 21. Ils sont en capacité de livrer des petits déjeuners, d'être autonomes. Ce sont des messages qu'il font passer auprès du grand public qui ne connait pas forcément le handicap". Philippe Rongeron, vice-président de l'association Trisomie 21 Puy-de-Dôme, confirme : "c'est une façon de casser les préjugés et de leur donner confiance en eux, car leur plus gros problème c'est de communiquer".

Comment commander son petit déjeuner ?

Les inscriptions se font sur le site http://pdj\.63trisomie21\.fr  et moyennant 5 euros par petit déjeuner vous serez livré chez vous le dimanche 18 novembre. De Chatel-Guyon à Issoire, de Royat à Thiers, 150 communes sont prévues au programme cette année. L'an dernier, 7000 petits déjeuners ont été servis. Cette année, les bénévoles visent les 8000. L'argent récolté -35 000 euros en 2017- permet d'organiser des actions en faveur des personnes en situation de handicap.