Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Quand des bénévoles aident à la réouverture de la station de ski de Puyvalador

-
Par , France Bleu Roussillon

Fermée depuis deux ans, la station du Capcir a trouvé un repreneur depuis la fin du mois de septembre. L'objectif fixé est de rouvrir la station le 30 novembre prochain. Et ce sont des habitants et des amoureux de la station qui sont à pied d'oeuvre pour terminer les aménagements dans les temps.

Pour que la station ouvre à temps, de rapides  travaux de réaménagements sont nécessaires.
Pour que la station ouvre à temps, de rapides travaux de réaménagements sont nécessaires. © Radio France - Xavier Ponroy

Puyvalador, France

C'est une course contre la montre qui est lancée. Depuis l'annonce de sa réouverture à la fin du mois de septembre, la station de Puyvalador fait tout pour être ouverte dès le 30 novembre. Et pour l'aider, le repreneur Julien Sabarthès peut compter sur... des bénévoles ! 

"C'est notre coin de paradis"

Tous sont membres d'une association, nommée Puyvalador Neige d'Or, qui agit pour le rayonnement de la station. L'association existe depuis plusieurs années, mais depuis plusieurs semaines, les adhérents se voient tous les week-end. Une vingtaine de personnes qui, à leur niveau, aident à la réouverture. 

"Pour nous, c'est un réel plaisir de pouvoir participer à la remise en état de la station, parce que c'est notre coin de paradis." (Eric Babé, qui possède depuis 36 ans un chalet à Puyvalador)

"On trouvait un peu immoral de la laisser à l'abandon" rajoute Pierre Guilhemat, le président de l'association. Lui-même vit dans l'Hérault et possède un appartement à Puyvalador. 

Peinture des pylônes qui ont rouillé, travail du bois des cabanes qui abritent ceux qui travaillent sur les remontées mécaniques, débroussaillage de la zone, y compris sur les pistes...  Pour que la station reprenne vie, tous ont mis la main à la pâte, qu'ils soient professionnels ou non. Le nettoyage du réservoir de l'usine à neige a nécessité beaucoup de bras : depuis deux ans, près de 18 tonnes de boue s'étaient entassées là. 

Un précieux gain de temps

Les amoureux de Puyvalador expliquent agir pour le bien de leur station chérie. L'autre grand heureux est Julien Sabarthès. Le repreneur, qui connaît tout le monde ou presque, sert de chef de chantier. Il est ravi de l'aide proposée.  "Ça nous permet de gagner du temps" se réjouit celui qui est également ancien maire de la commune. "Il y a des travaux d'embellissement que l'on aurait pas pu faire cette année, ni même l'année prochaine. L'association nous permet d'avoir quelque chose de présentable pour l'ouverture."

Tous sont confiants pour la suite des réaménagements et n'attendent plus que des touristes, dès la date d'ouverture, fixée le 30 novembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu