Économie – Social

Quand le projet de maintenance et de rénovation de bateaux aux bassins à flot refait surface

Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde jeudi 10 novembre 2016 à 16:57

Le secteur des bassins à flot à Bordeaux
Le secteur des bassins à flot à Bordeaux © Radio France - Radiofrance

Presque coulé en 2014, le projet de "refit" pour les grands yachts de luxe refait surface en cette fin 2016. Les collectivités locales ont donné leur feu vert. Reste à boucler le budget. Potentiel de cette activité au coeur de Bordeaux : un chiffre d'affaire de 60 à 80 millions d'euros par an.

Initié en 2011 par le Grand Port Maritime de Bordeaux ce projet était jusqu'en 2014 vu d'un mauvais oeil par Alain Juppé. Le maire était à l'époque sceptique sur l'opportunité d'installer une activité industrielle au coeur d'un quartier résidentiel en gestation.

Les porteurs de ce projet nommé "Bordeaux Superyachts Refit" ont des arguments. Ils tablent sur un chiffre d'affaire de 60 à 80 millions d'euros par an et la création de 500 à 1.000 emplois directs. Aujourd'hui la métropole et la région sont également partantes pour cofinancer les installations nécessaires à la maintenance et la rénovation de grands bateaux, de plus de 60 mètres.

Le marché est là, la volonté des politiques aussi, il ne manque plus grand chose pour que le projet voit enfin le jour

— Thierry Lausseur, président du cluster (groupement d'entreprises) Bordeaux Superyachts Refit

La mairie de Bordeaux est en train d'examiner les conditions pour lancer définitivement le projet sur les rails

Parmi les conditions imposées par la municipalité : le respect des normes environnementales et la quiétude des riverains du futur quartier résidentiel des bassins à flot. A l'étude notamment : la création d'une structure "cocon" pour envelopper les bateaux lors des travaux en cale sèche.

L'activité économique et industrielle doit se développer dans le respect de l'environnement résidentiel

— Stéphane Delaux, adjoint-au-maire en charge de la vie fluviale