Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Fessenheim : la plus ancienne centrale nucléaire de France

Quatre collectivités attaquent le décret de fermeture de la centrale de Fessenheim

Fessenheim, France

La région Grand Est, le département du Haut-Rhin, la mairie de Fessenheim et l'intercommunalité saisissent ce mercredi le Conseil d’État contre le décret de fermeture de la centrale de Fessenheim. Il a été pris début avril. Pour les collectivités, il ne respecte pas le code de l'environnement.

Un recours contre le décret de fermeture de la centrale de Fessenheim
Un recours contre le décret de fermeture de la centrale de Fessenheim © Maxppp - Thierry Gachon

Quatre collectivités (la région Grand Est, le Département du Haut-Rhin, la mairie de Fessenheim et l'intercommunalité) déposent ce mercredi, un recours devant le Conseil d’État contre le décret actant la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim. Ce décret a été pris le 9 avril dernier, par Ségolène Royal, la ministre de l'Environnement et de l’Energie , pour valider une promesse de campagne de François Hollande.

Ce décret, publié au journal officiel, était intervenu trois jours après un conseil d'administration d'EDF très tendu, qui avait repoussé la décision de fermeture. Lors de ce conseil d'administration, une motion a été adoptée à l'unanimité, pour donner mandat au patron du groupe, Jean-Bernard Lévy de demander la fermeture de Fessenheim le moment venu, c'est à dire six mois avant la mise en service de l'EPR de Flamanville, dans la Manche.

Un décret qui ne respecte pas le code de l'environnement

Parmi les arguments avancés par les collectivités : le décret ne respecte pas le code de l'environnement. "Pour pouvoir fermer une centrale nucléaire, Il faut une demande de l'exploitant. Or, EDF n'a pas demandé de fermer Fessenheim. Seule la ministre l'a demandé pour l'instant," souligne Claude Brender, le maire de Fessenheim.

Claude Brender explique que le décret n'est pas conforme au code de l'environnement

Claude Brender, le maire de Fessenheim, s'oppose à la fermeture de la centrale
Claude Brender, le maire de Fessenheim, s'oppose à la fermeture de la centrale © Maxppp - Hervé KIELWASSER

La décision du Conseil d'Etat est attendue dans les mois qui viennent. Les collectivités soulignent l'impact de la centrale de Fessenheim. "C'est 2.200 emplois directs et indirects, c'est également 15 millions d'euros de revenus fiscaux pour les collectivités," martèle Claude Brender.

Pour la présidentielle, le maire de Fessenheim attend de voir. "Si c'est Emmanuel Macron qui est élu, je compte sur lui pour avoir un peu plus de bon sens et moins de dogmatisme. Il ne sera pas prisonnier de la promesse de François Hollande. J'espère qu'il reviendra à la raison," explique l'élu local. Même si le candidat d'En Marche a promis de poursuivre le processus de la fermeture de la centrale nucléaire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess