Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Quatre étudiantes en difficulté après la rupture de leur contrat d'apprentissage à l'EHPAD de Brantôme

mardi 23 octobre 2018 à 6:01 Par Charlotte Jousserand, France Bleu Périgord

Il ne leur reste qu'un mois pour trouver une autre entreprise, sans quoi, les quatre jeunes femmes devront attendre une année pour recommencer leur formation. L'EHPAD de Brantôme a mis fin à leur contrat. Il n'avait ni les moyens financiers ni les professionnels qualifiés pour les accompagner.

Lola et Ingrid ont jusqu'à mi-novembre pour retrouver une autre entreprise
Lola et Ingrid ont jusqu'à mi-novembre pour retrouver une autre entreprise © Radio France - Charlotte Jousserand

Brantôme, France

L'effet d'une douche froide pour Ingrid, Lola et les deux autres apprenties de l'EHPAD de Brantôme. Avant la fin de leur période d'essai, il y a quelques jours, le directeur par intérim de l'établissement a mis fin à leurs contrats d'apprentissage notamment pour des raisons financières. 

Lola et Ingrid, toutes deux 18 ans, ne s'y attendaient pas du tout. Lola pensait être convoquée avec ses camarades pour rencontrer le nouveau directeur, elle apprend finalement qu'elle va devoir partir : "Cette formation, _j'y tenais plus que tout_. Je me disais qu'à la fin de l'année 2019 je serais diplômée et ça, ça n'arrive pas à tout le monde et c'est une chance". Lola est très déçue et inquiète aussi car la jeune femme est indépendante et elle a un loyer à payer tous les mois. 

Un mois pour retrouver une autre entreprise 

Cette rupture de contrat c'est aussi le risque de perdre une année explique Ingrid : "On ne sait pas trop quoi faire, essayer de retrouver une autre entreprise mais comme je n'ai pas le permis et pas de moyens de me déplacer cela est très difficile ou alors il faut trouver autre chose". Après la fin de ce contrat, les jeunes femmes n'ont plus qu'un mois, jusqu'à mi-novembre, pour retrouver une autre entreprise sinon elles doivent attendre une année pour refaire une demande auprès d'un organisme de formation. 

Manque de moyens et d'encadrants 

C'est le directeur par intérim de l'EHPAD de Brantôme qui a pris la décision à son arrivée, début octobre, de mettre fin aux quatre contrats d'apprentissage. Il a été très surpris en reprenant les dossiers. Il s'est rendu compte tout d'abord que son prédécesseur a signé des contrats d'apprentissage alors que l'établissement ne cotise pas au fond d'apprentissage. Ce qui veut dire que l'EHPAD doit donc prendre en charge l'intégralité du coût de la formation et des salaires, or l'établissement n'en a pas les moyens financiers explique Thierry Boissinot. D'autre part, selon le directeur par intérim, il n'y a pas au sein de l'établissement, des professionnels qualifiés en lien avec la formation que les jeunes femmes préparent. 

Ingrid et Lola aimeraient avoir des explications de l'ancien directeur, pourquoi les avoir prises en contrat alors que l'établissement n'en avait pas les moyens ? Pour le moment, elles ont l'impression d'avoir joué les bouches-trous dans les plannings. Ingrid explique par exemple qu'elle s'est déjà retrouvée seule en poste : "Je me suis déjà retrouvée à devoir assurer onze toilettes de résidents mais on est vite dépassée car on ne peut pas faire ça seule. On doit être accompagnée, c'est ça l'apprentissage on est là pour apprendre"

Les deux jeunes femmes restent convaincues qu'elles ont choisi la bonne voie. Si elles ne trouvent pas d'autres entreprises avant le délai réglementaire, elles s'orienteront vers un service civique.