Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Quatre gilets jaunes convoqués au commissariat de Périgueux

-
Par , France Bleu Périgord

Une cinquantaine de personnes sont venues soutenir les quatre Gilets jaunes poursuivis après les manifestations du 18 décembre à Boulazac, en Dordogne, contre la réforme des retraites.

Une cinquantaine de personnes sont venues soutenir les 4 gilets jaunes convoqués
Une cinquantaine de personnes sont venues soutenir les 4 gilets jaunes convoqués © Radio France - Valérie Déjean

Gilets jaunes, drapeaux rouges de la Cgt ou de Force Ouvrière, bannières de l'Unsa, tout le monde est venu soutenir ces quatre Gilets jaunes convoqués ce lundi 6 janvier au commissariat de Périgueux après les rassemblements du 18 décembre dernier. Ce jour-là, à l'appel de la Cgt et de Force Ouvrière, les manifestants s'étaient regroupés devant le siège d'Enedis à Boulazac avant de rentrer tout doucement par la déviation. Ce lundi 6 janvier, seuls les gilets jaunes avaient à répondre de ces actions devant la police. 

Manifestation devant le commissariat de Périgueux
Manifestation devant le commissariat de Périgueux © Radio France - Valérie Déjean

Les syndicats font bloc avec les Gilets jaunes

Pour Corinne Rey, secrétaire départementale de la CGT:  On se demande quel est le but poursuivi par le préfet, si c'est pour diviser entre les Gilets Jaunes et les organisations syndicales, essayer de faire porter aux uns la responsabilité des autres. Donc il est hors de question de laisser payer des gens à la place d'une organisation syndicale"

Le propos n'est pas différent à  Force Ouvrière. William Cassé est élu chez Enedis "Ils sont venus nous soutenir sur des actions menées fin décembre donc on est venu les soutenir aujourd’hui à notre tour, alors qu'ils sont convoqués au commissariat".

Ce sont souvent les gilets jaunes qui sont convoqués

L'issue des auditions connue ce mardi 7 janvier

Paul est l'un des quatre gilets jaunes convoqués pour avoir bloqué la sortie devant chez Enédis. Ce tout jeune homme n'est pas vraiment surpris de se retrouver là, alors qu'aucun syndicaliste n'est poursuivi. "Disons que ça fait un an qu'on commence à comprendre que ce sont souvent les gilets jaunes qui sont convoqués et c'est souvent sur eux qu'on tape. On le comprend sans l'accepter mais ça fait un an que ça dure donc, on a l'habitude."

L'issue de ces auditions devrait être connue dans la journée de ce mardi 7 janvier. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess