Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Quatre millions d'euros et un nouveau gestionnaire pour relancer le Palais des Evêques de Saint-Lizier

-
Par , France Bleu Occitanie

Après la liquidation du précédent gestionnaire, le département de l'Ariège va mener des travaux sur le site emblématique du Couserans, transformé en résidence de tourisme. Un nouvel opérateur a été désigné pour neuf ans.

Le département de l'Ariège a repris la pleine propriété du site.
Le département de l'Ariège a repris la pleine propriété du site. © Maxppp - Sylvestre

Un énième épisode, peut-être le dernier, dans le feuilleton du Palais des Evêques de Saint-Lizier, en Ariège. Le site, désormais transformé en résidence de tourisme, va être relancé par le Conseil Départemental.

Suite au dépôt de bilan des précédents investisseurs, le Département vient de racheter la pleine propriété pour 400.000 euros, et va injecter 3,9 millions d’euros pour rénover les logements, les mettre en conformité, ou tout simplement terminer des travaux inachevés. Soit une enveloppe globale de 4,3 millions d'euros.

"Un investissement important, mais nécessaire."

La somme, imposante, est assumée par la présidente de l'Ariège, Christine Téqui : "c'est un investissement important, mais qui était nécessaire, pour que nous puissions trouver un gestionnaire intéressé et en capacité d'exploiter correctement et de façon professionnelle le site".

Les travaux devraient débuter à la mi-janvier, pour une ouverture au printemps prochain. A ce moment là, "Terres de France" prendra la main. Le groupe, spécialisé dans le tourisme vert, vient d’être choisi sur appel d’offres, pour gérer le site sur les neuf prochaines années. Avec 17 résidences dans toute la France, dans le Tarn-et-Garonne et le Lot, notamment, "Terres de France" veut s'appuyer sur son expérience.

Travailler sur la notoriété

Et ça commence par faire connaître le Palais des Evêques, explique Charles-Henri Bournais, le dirigeant de Terres de France : "cette résidence, quand vous cherchez sur internet, il n'y a pas de site. Elle n'a pas été mise en marché sur les principales plateformes. Rien n'a été fait, il y a tout à construire ! Avec des tour-operators étrangers, tisser des liens, etc. C'est tout ça qu'il faut que nous mettions en place".

"Le site n’a pas d’équivalent en France."

Pour le nouveau gestionnaire, le potentiel de Saint-Lizier n’a pas encore été exploité. Selon lui le site "n’a pas d’équivalent en France" quand on parle d’architecture et d’emplacement, face aux Pyrénées.

Clientèle française, espagnole, et au delà

Clientèle visée : les Espagnols et Français, mais aussi bien plus loin, en s’appuyant sur des tour-operators donc : anglais, allemands, belges, et hollandais, notamment. Avec des séjours familiaux, pendant les vacances scolaires, mais aussi les mariages et séminaires. Objectif : 5.000 nuitées par an dans un premier temps, du printemps à l’automne, avec 70% de taux d’occupation. Et si les chiffres sont bons comme prévus, la résidence ouvrira toute l’année à partir de 2022.

Du côté du département de l'Ariège, on est persuadé que le jeu en vaut la chandelle, et que le Palais des Evêques sera une locomotive pour l’ensemble du territoire. "Un appel d'air", espère Christine Tequi. Sachant qu’un touriste qui passe un peu de temps dans le Couserans laisse en général entre 70 et 100 euros par jour à l’économie locale.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess