Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Que faut-il attendre de la visite du Premier Ministre à Dijon ?

lundi 4 septembre 2017 à 18:25 Par Anne Pinczon du Sel, France Bleu Bourgogne

Edouard Philippe, le Premier Ministre est en visite à Dijon ce mardi, en compagnie de trois autres membres du gouvernement. Il va recevoir la médaille de la Ville, visiter un salon de coiffure, mais surtout faire des annonces aux travailleurs indépendants.

Edouard Philippe, le Premier Ministre
Edouard Philippe, le Premier Ministre © Maxppp - Christophe Isore

Dijon, France

Quatre membres du gouvernement viennent en visite à Dijon ce mardi. Le Premier Ministre Édouard Philippe, sera accompagné de la ministre de la Santé Agnès Buzyn, du ministre de l'Action et des comptes publics Gérald Darmanin et de Benjamin Griveaux, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances.

Mardi matin, Édouard Philippe recevra la médaille de la Ville à la mairie. Il ira ensuite faire un tour au salon de coiffure Roosevelt, avant de se rendre à la Chambre des métiers et de l'artisanat de Côte-d'Or.

C'est là qu'il doit faire des annonces concernant les travailleurs indépendants. Il devrait par exemple annoncer la fin du régime social indépendant (RSI), ce qui inquiète certains artisans qui craignent de voir leurs charges augmenter de 20 à 30% en repassant au régime général. Le Premier Ministre doit justement annoncer une baisse des cotisations famille et maladie pour compenser la hausse de la CSG DE 1,7 points. Enfin, il devrait doubler le plafonnement du chiffre d'affaire des micro-entreprises. Ça devrait permettre aux auto-entrepreneurs de gagner plus, tout en conservant leur statut. Mais ça inquiète les artisans qui ne bénéficient pas de ce statut, et qui craignent la concurrence.