Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

EN IMAGES - Quel bilan économique pour le marché de Noël de Nantes cette année ?

-
Par , France Bleu Loire Océan

Les portes du marché de Noël de Nantes, ouvertes le 22 novembre dernier, se sont enfin refermées à l'occasion des fêtes de fin d'année. Après les intempéries, les grèves, les manifestations ... quel bilan économique pour les 124 exposants installés sur les places Royale et du Commerce ?

Du 22 novembre au 24 décembre, les chalets de Noël ont peuplé les places nantaises et attiré de nombreuses familles.
Du 22 novembre au 24 décembre, les chalets de Noël ont peuplé les places nantaises et attiré de nombreuses familles. © Radio France - Simon de Faucompret

Nantes, France

Ca y est ! À l'heure d'ouvrir les cadeaux, il est temps de dire au revoir aux chalets en bois, marrons grillés, odeurs de tartiflette et de vin chaud ... et aux 124 exposants du marché de Noël de Nantes (Loire-Atlantique), situé sur les places Royale et du Commerce. Il a fermé ses portes ce mardi 24 décembre après 32 jours d'ouverture quotidienne.

Noël furieux, Noël pluvieux ... Noël heureux ?

Une période marquée, depuis quasiment le début, par les mobilisations nationales contre la réforme des retraites. Depuis le 5 décembre, la ville de Nantes, notamment, a été le théâtre de plusieurs manifestations, grèves et actions syndicales et citoyennes ... qui ont eu un certain effet sur le marché de Noël de la place du Commerce

Le marché de Noël, son ambiance, sa musique ... et son incontournable vin chaud ! Même à 14 degrés, il est plébiscité par les visiteurs. - Radio France
Le marché de Noël, son ambiance, sa musique ... et son incontournable vin chaud ! Même à 14 degrés, il est plébiscité par les visiteurs. © Radio France - Simon de Faucompret

"Cette année a été beaucoup plus clémente que l'an dernier."

C'est en tout cas ce qu'a observé Clément, employé du Temple du Jeu tenant un stand de jeux de société sur la place : "Il y a eu des perturbations certaines journées au moment des grosses manifestations. En fait, c'est surtout les débordements liés à ces manifestations", précise-t-il. Résultat : le stand a dû rester fermer une fois, le 5 décembre, lors de la première marche.

Mais avec son collègue Joris, il tempère immédiatement : "Cette année a été beaucoup plus clémente que l'an dernier. Avec les gilets jaunes, c'était tous les samedis, on était obligés de fermer." Joris parle même d'une "très bonne année" pour le magasin de jeux.

Autre rendez-vous (quasi) immanquable du marché de Noël : la tartiflette ... un échauffement pour les repas de fêtes qui arrivent ! - Radio France
Autre rendez-vous (quasi) immanquable du marché de Noël : la tartiflette ... un échauffement pour les repas de fêtes qui arrivent ! © Radio France - Simon de Faucompret

Même les fortes pluies survenues récemment en marge de la tempête Fabien n'ont pas vraiment entamé le moral ni le chiffre des exposants : "Les gens mangent de la raclette, de la fondue ... On arrive bien à se débrouiller et à rester dans l'esprit de Noël", sourit Kenny, jeune fromager venu du Pays Basque. Il s'en est tiré avec 500 à 1 000 euros par jour en semaine, et des pics le week-end à une centaine de clients et jusqu'à 4 000 euros de vente

Tradition bien ancrée

Tout n'est pas totalement parfait non plus : "Le commerce sur internet est en hausse, et ça nous fait du tort", lâche cet autre exposant. "Mais de dire que ça chute d'année en année, je ne suis pas d'accord. Je faisais les marchés il y a 20 ans et on me disait déjà ça." Et, de l'aveu de tous les visiteurs, ces rangées de chalets continuent de plaire, pour l'ambiance générale, les odeurs et les couleurs ... et pour ses produits parfois originaux.

"Plus de 55% des exposants sont des artisans locaux", révèle Thibault Delourme, directeur de la société 2A Organisation qui gère ce marché de Noël nantais depuis plus de 20 ans. Il admet également que les produits importés, notamment d'Asie, sont présents, "comme partout" glisse-t-il.

Acheter un cadeau de dernière minute ... ou simplement chiner et se balader entre les chalets, pour s'imprégner de l'atmosphère ? - Radio France
Acheter un cadeau de dernière minute ... ou simplement chiner et se balader entre les chalets, pour s'imprégner de l'atmosphère ? © Radio France - Simon de Faucompret

D'après les études réalisées par sa société, "60% des gens présents sur le marché de Noël ne se déplacent que pour ça. Et ils viennent d'un rayon de 100 km autour de Nantes, donc ça brasse encore assez bien." Autrement dit, la tradition du marché de Noël est bien ancrée en Loire-Atlantique, au point que certains tiennent à y revenir chaque année.

L'enthousiasme est d'ailleurs partagé, dit-il, par les exposants : "Sur les 124 qui participent, 90% veulent revenir." Une preuve, selon lui, que les retombées économiques de ce marché de Noël sont beaucoup plus avantageuses que ne l'aurait laissé penser les circonstances de ce mois de décembre 2019 particulièrement social.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu