Économie – Social

A Quetigny, l'Agence du don en nature livre pour plus de 50 000 euros d'invendus pour les associations

Par Marion Bastit, France Bleu Bourgogne samedi 17 octobre 2015 à 21:27

L'Agence du don en nature a livré 11 palettes d'invendus aux associations.
L'Agence du don en nature a livré 11 palettes d'invendus aux associations. © Radio France - Marion Bastit

Ce samedi, c'est la journée mondiale du refus de la misère. Pour l'occasion, l'Agence du don en nature a livré onze palettes d'invendus à destination des associations bourguignonnes. Pour la Banque alimentaire, qui orchestre la distribution, ces produits non alimentaires sont un bon complément.

« Moins de gaspillage, plus de partage. » C'est le slogan de l'Agence du don en nature (ADN). Créée il y a six ans, cette association récupère les invendus d'une centaine d'entreprises en France pour les redistribuer à des associations. Ce samedi matin, un camion affrété par l'ADN a livré onze palettes de produits neufs à la Banque alimentaire de Quetigny. A première vue, cette livraison n'a rien d'exceptionnel, sauf que cette fois, il ne s'agit pas de produits alimentaires.

« On oublie souvent qu'au-delà du fait que tout un chacun a besoin de manger, ce qui est un besoin primaire, il est aussi nécessaire tout simplement de pouvoir se laver, cuisiner, s'habiller, entretenir sa maison... rappelle Véronique Roudaut, directrice financière de l'ADN. Les gens qui vivent en-dessous du seuil de pauvreté ont aussi besoin de ces produits. »

Véronique Roudaut : "C'est une fierté pour eux d'avoir des produits neufs"

Dans l'entrepôt de la Banque alimentaire, le chariot fait des allers-retours pour décharger les onze palettes du camion. Sur chaque palette, une quinzaine de cartons s'empilent, enrubannés dans du cellophane. A l'intérieur, des produits d'hygiène, gel-douche, shampoing, produits d'entretien, lessive, mais aussi des vêtements, des ustensiles de cuisine et même de l’électroménager. 

A la recherche de nouveaux donateurs

Bientôt, chaque palette rejoint l'écriteau correspondant à l'association bénéficiaire. Elles sont une dizaine, du Grand Dijon pour la plupart, mais aussi de Sens et de Chalon, toutes également bénéficiaires de l'aide de la Banque alimentaire. Pour 250 euros seulement, chacune repart avec une palette de 460 produits non alimentaires, pour une valeur totale de 5 000 euros.

Chaque palette contient pour 5 000 euros de produits neufs. - Radio France
Chaque palette contient pour 5 000 euros de produits neufs. © Radio France - Marion Bastit

Alain Gerbet, le président de la Banque alimentaire de Bourgogne, orchestre cette distribution. _« Ça va complètement dans la mission de la Banque alimentaire, qui est de restaurer l'homme, dans les deux sens du terme, souligne-t-il. Leur mettre à disposition des produits de grande marque, neufs, ça permet aussi de redonner de la fierté et de l'humanité aux gens, donc c'est important pour nous de le faire. »_

Chaque semaine, l'ADN redistribue 500 000 euros de produits neufs à des associations. C'est à peine 5 % des 11 millions d'euros de produits neufs jetés chaque semaine en France. Pour augmenter cette part, l'association est toujours à la recherche de nouvelles entreprises prêtes à donner leurs invendus.