Économie – Social

CARTE - Grenoble a un des meilleurs réseaux de bibliothèques en France, malgré les fermetures de Prémol et Hauquelin

Par Tatiana Geiselmann et Denis Souilla, France Bleu Isère dimanche 26 février 2017 à 20:38

A Grenoble, 11 bibliothèques et 1 bibliobus permettent aux habitants d'emprunter des livres
A Grenoble, 11 bibliothèques et 1 bibliobus permettent aux habitants d'emprunter des livres © Radio France - Tatiana Geiselmann

Grenoble possède bien plus de bibliothèques que d'autres villes de même taille, comme Dijon ou Nice. Y compris depuis la fermeture des bibliothèques Prémol et Hauquelin en juin dernier. Tous les Grenoblois peuvent se rendre à pied dans une bibliothèque municipale en moins de 30 minutes.

En juin dernier, la mairie de Grenoble annonçait la fermeture des bibliothèques Hauquelin, dans le quartier Notre-Dame, et Prémol, dans le quartier du Village olympique, en raison des coupes budgétaires. Une décision qui avait provoqué une levée de boucliers chez les bibliothécaires, qui ont de suite créé un collectif pour s'opposer à ces suppressions : "les bibliothécaires de Grenoble en lutte". Bien que la décision ait été validée en conseil municipal il y a plusieurs mois, le collectif continue de manifester pour demander la réouverture de Prémol et Hauquelin. Une pétition a même été lancée sur internet.

Pourtant, malgré la fermeture de ces deux bibliothèques, Grenoble reste une des villes les mieux dotées en bibliothèques. Il y en a onze, dont plus de la moitié dans des quartiers dits sensibles. Bien plus que dans d'autres villes de même taille. A Aix-en-Provence par exemple, une seule bibliothèque est implantée dans les quartiers, trois autres se trouvent au centre ville. Idem à Nice, où les habitants n'ont le choix qu'entre quatre bibliothèques. Seuls Angers et Brest auraient pu rivaliser avec leurs neuf bibliothèques municipales, mais la superficie de ces villes est bien plus grande que celle de Grenoble. Nombre d'Angevins et de Brestois doivent donc emprunter les transports en commun ou la voiture pour rejoindre une bibliothèque. Les Grenoblois, eux, peuvent tous s'y rendre à pied. Les plus éloignés marcheront au maximum 30 minutes pour atteindre les livres (voir la carte). Grenoble a en fait l'avantage d'avoir une très petite superficie (18 kilomètres carrés 42 pour Brest ou encore 186 pour Aix-en-Provence). Le réseau de bibliothèque est donc très dense.

Malgré la fermeture de Prémol et Hauquelin, Grenoble possède un des meilleurs maillage en bibliothèques en France

La fermeture de la bibliothèque Prémol, au Village olympique, est celle qui indigne le plus le collectif des bibliothécaires en lutte. Pourtant, une autre bibliothèque, celle d'Arlequin dans le quartier de la Villeneuve, n'est qu'à 200 mètres de distance, soit 10 minutes à pied. Une passerelle au dessus de l'avenue Marie Reynoard permet de passer d'une bibliothèque à l'autre sans danger. Les habitants du village olympique l'attestent d'ailleurs, leurs enfants empruntent régulièrement cette passerelle pour se rendre au foot, à la danse ou à tout autre activité du quartier voisin. "Par contre, c'est trop loin pour que les plus petits enfants traversent tout seul", tempère Aïcha, une assistante maternelle habitant le quartier Prémol.

"Moi j'allais déjà à la bibliothèque Arlequin avant, même quand la bibliothèque Prémol était encore ouverte. Il y a plus de livres à Arlequin qu'à Prémol"

- Yasmine, 8 ans

Pour les bibliothécaires, ce n'est pas tant la distance qui est problématique. Selon eux, il existe une barrière invisible entre la Villeneuve et le Village olympique : les habitants de ces deux quartiers ne se mélangent pas. Pourtant, ceux croisés au Village olympique disent le contraire. Sonia par exemple : "Je vais souvent à Arlequin avec les petits, soit pour aller à la bibliothèque, soit juste pour se promener dans le parc". Elle trouve tout de même dommage que la bibliothèque Prémol ait fermé. Finalement, un bibliothécaire le concède : obliger les habitants du Village olympique a venir à Arlequin force aussi un peu la mixité de ces deux quartiers.