Économie – Social

Rachat d'Alstom par General Electric : Arnaud Montebourg travaille à "d'autres solutions"

Par Julie Guesdon, France Bleu vendredi 25 avril 2014 à 13:32

Le siège d'Alstom en Suisse
Le siège d'Alstom en Suisse © MaxPPP - - Photo d'illustration

La rumeur autour du rachat d'Alstom par l'américain General Electric déplaît fortement au gouvernement. Le ministre de l'Économie, Arnaud Montebourg, a indiqué ce vendredi qu'il travaillait à d'autres solutions. Du côté d'Alstom, dont la percée en bourse a été phénoménale hier, des clarifications sont attendues.

"Vigilance patriotique." Le ministre de l'Économie Arnaud Montebourg a vigoureusement réagi vendredi à la rumeur d'un rachat du fleuron de l'industriel français Alstom par le géant américain General Electric (GE). En déplacement sur un site d'Airbus, en Gironde, le ministre a expliqué avoir rencontré jeudi Patrick Kron, PDG d'Alstom pour parler du projet dont "le gouvernement n'avait pas été informé".

"Un certain nombre d'autres solutions"

Arnaud Montebourg a d'ailleurs prévu de rencontrer prochainement les actionnaires de GE et affirme travailler sur d'autres solutions, des solutions qui sont évoquées depuis "un certain temps" : "Nous avons un certain nombre d'autres solutions mais il est bien trop tôt pour les évoquer."

Dans cette affaire, le gouvernement va se montrer particulièrement vigilant : sur les 90.000 employés du groupe Alstom, 18.500 sont salariés en France. En cédant une grande part des activités d'Alstom à GE, le ministre craint "le risque de perte d'un centre de décision important pour la France", mais aussi une part de l'activité industrielle. Arnaud Montebourg entend bien obtenir "des relocalisations industrielles sur le territoire national" sans lesquelles nombre de salariés pourraient bien perdre leur emploi.

"Tout est presque prêt"

La rumeur du rachat des activités énergie-sources d'Alstom par General Electric se confirme. Selon deux sources proches du dossier, ce serait l'industriel français qui aurait approché GE. Toujours selon ces mêmes sources, Bouygues, premier actionnaire avec 29% du capital, soutiendrait le projet. "Les discussions avancent un grand pas, la structure du 'deal' est définie et tout est presque prêt". 

Pour l'heure, General Electric et Alstom ont refusé de commenter la rumeur. Chez Alstom, le pdg du groupe a renvoyé à la publication des résultats annuels.

En 2012-2013, le secteur énergie a généré plus de 75 % du chiffre d'affaires du groupe. 

Alstom racheté par General Electric ? - Aucun(e)
Alstom racheté par General Electric ?