Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Alsace : la Commission européenne valide la vente du site Alstom de Reichshoffen

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

La Commission européenne donne son accord pour le rachat de Bombardier par Alstom. Mais ce rachat est assorti d'une contrepartie, la cession du site de Reichshoffen dans le Bas-Rhin, pour éviter un monopole sur le transport régional. Un coup dur pour les 750 salariés, malgré des repreneurs annoncés.

Le site Alstom de Reichshoffen dans le Bas-Rhin
Le site Alstom de Reichshoffen dans le Bas-Rhin © Radio France - Soisic Pellet

C'est désormais officiel : Alstom obtient ce vendredi 31 juillet le feu vert de la Commission européenne pour son rachat de Bombardier. Sauf qu'en contrepartie, le groupe français doit se séparer d'une de ses usines pour éviter un monopole. Et c'est celle de Reichshoffen, dans le Bas-Rhin, qui a été choisie. Un vrai coup dur pour les 750 salariés, "dans l'inconnu", déplore le porte-parole de l'intersyndicale Daniel Dreger. 

Une annonce avant les départs en congés 

Une annonce qui tombe juste avant le départ en congés des salariés. "Ce n'est pas une surprise", explique Daniel Dreger. "Mais ça veut quand même dire que la direction d'Alstom et la Commission européenne n'en ont rien à faire" de leurs salariés alsaciens, estime le représentant syndical. 

Une décision difficile à avaler car "il y avait plusieurs scénarios possibles", assure Daniel Dreger. "Alstom a choisi le plus facile" car cette vente aurait pu être éviter selon lui. Il explique : Alstom "aurait pu donner la propriété intellectuelle du train régional à un nouvel acquéreur et garder Reichshoffen. On aurait pu faire autre chose, on a déjà fait autre chose".

Plusieurs repreneurs annoncés 

Parmi les acquéreurs potentiels, la direction cite Skoda, Hitachi ou encore TMH. Sauf que les syndicats ont des craintes. "Aujourd'hui on est dans un grand groupe et on aurait aimé y rester", explique Daniel Dreger. Beaucoup de candidats sont à l'inverse des "petits acquéreurs" selon lui. Ce choix sera donc fait par Alstom : "Vous pensez vraiment qu'ils vont nous donner le meilleur", alors que ce sera leur futur concurrent ? "Moi je pense qu'Alstom va dire plus ou moins, bon on va leur donner un petit comme ça ils ne gagneront pas les marchés contre nous."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess