Économie – Social

Raise Partner : Éric Piolle face aux paradis fiscaux

Par Nicolas Crozel, France Bleu Isère lundi 7 juillet 2014 à 19:55

Éric Piolle, le maire de Grenoble.
Éric Piolle, le maire de Grenoble. © Denis Souilla - Radio France

Le maire écologiste de Grenoble, allié aux amis de Jean-Luc Mélenchon à la mairie, a été le fondateur et reste actionnaire minoritaire d'une start-up de conseils financiers dont certains clients son basés dans des paradis fiscaux. Les diverses composantes de l'opposition municipale se sont emparé de sujet dénonçant une contradiction.

Une contradiction idéologique ?

Peut-on avoir fait campagne sur la moralisation de la vie politique et la transparence, avoir comme alliés les "ennemis" de la finance que sont Jean-Luc Mélenchon et ses proches du Parti de gauche, et être en même temps actionnaire d'une entreprise de gestion de risques financiers dont certains clients sont basés dans des paradis fiscaux ? Voilà la délicate question face à laquelle Éric Piolle se trouve confronté depuis lundi. La section iséroise de l'UMP a mis en avant le fait que le maire EELV de Grenoble avait fondé il y a douze ans une entreprise de conseils financiers, Raise Partner. ** Elle a été fondée par Éric Piolle et des amis lorsqu'ils sont sortis de leur école d'ingénieur. Il est  aujourd'hui actionnaire minoritaire et détient encore 0,5% du capital.

L'opposition s'empare du sujet

Raise Partner affiche sur son site internet que ses missions sont l'analyse des riques et l'optimisation financière. La perche est trop belle pour les adversaires du maire écologiste de Grenoble l'UMP, qui a révélé une partie de l'affaire, et le PS dénoncent un "décalage entre les paroles et les actes" (Matthieu Chamussy, UMP), entre une "posture de chevalier blanc" (Jérôme Safar, PS) et un passé, au cours duquel le monde de la finance n'a peut-être pas toujours été un adversaire.

Raise Partner Piolle / enro OK

Capture d'écran du site internet de la société Raise Partner. - Aucun(e)
Capture d'écran du site internet de la société Raise Partner.

Les adversaires ruent dans les brancards, mais les alliés comment réagissent-ils ? La première adjointe, Élisa Martin, membre du Parti de gauche, amie de Jean-Luc Mélenchon ne se sent pas trahie.

Raise partner / SON B Elisa Martin

Face à ces accusations, Éric Piolle affiche sa sérénité et un certain détachement

Raise Partner Piolle/ SON B Piolle

Éric Piolle ne touche aucun dividende de Raise Partner n'entend pas se séparer des actions qu'il détient dans cette entreprise, et encore moins démissionner comme lui suggère l'un de ses prédecesseurs, l'UMP Alain Carignon.