Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Rallye Monte-Carlo : neuf millions d'euros de retombées économiques pour la ville de Gap

-
Par , France Bleu Provence

De passage cette semaine à Gap pour le grand départ de sa 88e édition, le Rallye Monte-Carlo génère une importante manne financière pour la cité haut-alpine, mais la mythique course automobile suscite l'opposition des associations écologistes.

Le maire de Gap, Roger Didier, interviewé par Mathilde Vinceneux pour France Bleu Provence - France 3 Provence-Alpes.
Le maire de Gap, Roger Didier, interviewé par Mathilde Vinceneux pour France Bleu Provence - France 3 Provence-Alpes. © Radio France - Philippe David

Cette semaine, Gap vit au rythme du Rallye Monte-Carlo. La cité haut-alpine accueille cette mythique course, première étape du championnat du monde des rallyes. La manifestation, qui attire les passionnés de sport automobile comme les curieux, stimule l'activité économique du territoire gapençais : "Les hôtels de la ville se remplissent. Il y a des retombées directes, et puis les retombées indirectes", se réjouit le maire de la commune, Roger Didier. 

Au total, le passage du Rallye Monte-Carlo dans les Hautes-Alpes génère près de neuf millions d'euros de retombées économiques. "Le Rallye Monte-Carlo, c'est 200.000 téléspectateurs qui viennent parfois de loin", souligne sur France Bleu Provence Yvan Chaix, directeur de l'Agence de développement des Hautes-Alpes.

"Lors de la dernière édition, 15% des spectateurs étaient des étrangers, et ils sont de plus en plus nombreux. Ce public-là, qui vient dans le département pour voir la course, est susceptible de revenir pour autre chose. L'hiver, par exemple, pour faire du ski." (Yvan Chaix)

Yvan Chaix, directeur de l'Agence de développement des Hautes-Alpes

Vers un Rallye Monte-Carlo plus vert ?

Pour la ville de Gap, le Rallye Monte-Carlo représente donc un enjeu important pour son économie et son image

Cela dit, la course suscite aussi des oppositions, notamment des associations écologistes qui appellent d'ailleurs, à manifester, ce samedi, à 12h au Parc Givaudan. Le maire de Gap, Roger Didier, préfère jouer l'apaisement : "Nous avons tous pris conscience qu'il y avait un problème climatique, mais il faut du temps pour que la transition écologique s'accomplisse pleinement."

"Peut-être que dans quelques années, nous aurons le Rallye Monte-Carlo sur nos terres, avec des voitures électriques, des voitures hybrides." (Roger Didier)

Roger Didier, maire de Gap

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu