Économie – Social

Le Relais Colis de Bouc-Bel-Air submergé avant les fêtes

Par Marion Bargiacchi, France Bleu Provence jeudi 15 décembre 2016 à 14:13

Les sacs de colis s'entassent dans le petit pressing "Le Bel Air" à Bouc-Bel-Air
Les sacs de colis s'entassent dans le petit pressing "Le Bel Air" à Bouc-Bel-Air © Radio France - Marion Bargiacchi

Le pressing "Le Bel Air" à Bouc-Bel-Air, sur la route entre Marseille et Aix-en-Provence, est submergé de colis avant les fêtes. La gérante, Marie-Claire Lopez, réceptionne et trie 120 à 130 paquets par jour.

Difficile de marcher dans l'arrière-salle du pressing "Le Bel Air" à Bouc-Bel-Air (Bouches-du-Rhône). Les sacs orange et blanc s'entassent chaque matin depuis plusieurs semaines : les fêtes approchent et les paquets du Père Noël arrivent dans ce Relais Colis.

Le pressing "Le Bel Air" est un relais colis depuis plus de 3 ans. - Radio France
Le pressing "Le Bel Air" est un relais colis depuis plus de 3 ans. © Radio France - Marion Bargiacchi

Depuis qu'elle a racheté l'affaire il y a trois ans, Marie-Claire Lopez n'avait jamais vu ça : "Je reçois 120 à 130 paquets par jour ! C'est la folie. Je devais me faire livrer cet après-midi mais je dois refuser parce que je ne sais plus où en mettre. Je vais devoir agrandir la boutique." Tous les matins, elle passe trois quarts d'heure à trier tous les colis reçus.

"Si les clients ne passent pas récupérer leurs colis le matin, je ne peux pas en réceptionner d'autres." Marie-Claire, gérante du pressing "Le Bel Air"

Pour prévenir les clients, un SMS leur est envoyé par l'entrepôt. Parfois, Marie-Claire leur passe un coup de téléphone pour leur dire que leur commande est bien arrivée. "J'ai un listing d'une centaine de personnes tous les jours".

Les clients fans du Relais Colis

Pourquoi un tel succès du Relais Colis ? Marie-Claire a sa petite idée : "Les horaires sont plus flexibles ici qu'à La Poste et puis, l'accueil est chaleureux... en plus je crois qu'ils ne paient pas plus cher pour recevoir leur colis ici." En effet, l'envoi en Relais Colis est même parfois gratuit, selon le site sur lequel vous passez commande. Même son de cloche chez Didier. Il vient de récupérer un gros carton à mettre dans la hotte du Père Noël : "Je commande tout sur internet, c'est beaucoup plus simple de venir chercher ici... La Poste ou les autres services de livraisons c'est souvent un peu la galère."

Julie fait encore confiance à son facteur, mais elle préfère se faire livrer au pressing. Elle en profite aussi pour y poser son linge. "Et puis c'est moins cher , alors on commande beaucoup ! "

Les achats sur internet en France ont augmenté de 21% par rapport à l'an dernier.

L'arrière-salle du pressing déborde de colis en attente du Père Noël.  - Radio France
L'arrière-salle du pressing déborde de colis en attente du Père Noël. © Radio France - Marion Bargiacchi

20 centimes reçus par colis

Marie-Claire veut rendre service : son pressing est le seul Relais Colis en ville. Le but n'est pas de s'enrichir, elle ne gagne que 20 centimes par colis réceptionné. "Alors que l'on s'investit énormément, explique Marie-Claire."

"Il serait temps que notre rémunération augmente vu l'importance que cela prend." Marie-Claire

L'intérêt est ailleurs : "C'est de la publicité gratuite. Grâce au Relais Colis, les clients découvrent mon pressing et certains finissent par m'apporter du linge."