Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rassemblement d'une quarantaine d'employés de Condat ce mercredi devant la préfecture de Périgueux

-
Par , France Bleu Périgord

Un peu plus de quarante manifestants ont déposé une pétition ce matin à la préfecture de Périgueux. Ils ont recueilli trois mille signatures contre le plan social qui prévoit 154 suppressions de postes aux papeteries de Condat. Certains d'entre eux ont aussi rencontré le directeur de cabinet du préfet pendant plus d'une heure et demie.

Les employés luttent contre le plan social qui prévoit 154 suppressions de postes
Les employés luttent contre le plan social qui prévoit 154 suppressions de postes © Radio France

Ils étaient plus de quarante ce matin devant la préfecture à réclamer l'annulation du plan social qui prévoit la suppression de 154 emplois. Parmi eux, des employés bien sûr mais pas seulement : Marie est venue soutenir son conjoint, ''pour préserver son emploi et notre couple'', dit-elle. Durant plus d'une heure trente, cinq délégués syndicaux ont rencontré le directeur de cabinet du préfet. Parmi eux, Guy Bretou, secrétaire du syndicat CGT aux papeteries de Condat. Il estime avoir ''été entendu'', et assure que les salariés ne lâcheront pas.

Guy Bretou, secrétaire du syndicat CGT aux papeteries de Condat.

Une manifestation est d'ailleurs prévue samedi, devant les papeteries de Condat et à Terrasson. Benjamin fait partie du mouvement depuis l'annonce du plan social en mars dernier. Il espère qu'ils seront encore plus nombreux samedi pour se faire entendre.

Benjamin, salarié à Condat, espère que les manifestants seront nombreux samedi

 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess