Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Rassemblement des retraités mayennais : ils se battent aussi pour leurs "enfants et petits-enfants"

-
Par , France Bleu Mayenne

Une cinquantaine de retraités ont bravé la pluie ce mardi. Ils se sont rassemblés place du 11 Novembre à Laval pour s'opposer à la réforme des retraites et demander des augmentations des pensions en fonction du coût de la vie. Beaucoup disent se battre pour leurs enfants et petits-enfants.

Image d'illustration.
Image d'illustration. © Maxppp - CLEMENT MAHOUDEAU

Département Mayenne, France

"Nous ne sommes pas des vaches à lait". Une cinquantaine de retraités mayennais se sont rassemblés ce mardi matin place du 11 Novembre à Laval pour s'opposer à la future réforme des retraites, et défendre leur pouvoir d'achat. 

Les retraités ne volent pas ce qu'ils ont à la fin du mois

Ces manifestants ne touchent pas tous des petites retraites, mais ils sont inquiets pour l'avenir. "Je serai bien au delà de 600/700 euros de retraite, mais ce n'est pas pour autant qu'on ne doit pas se battre. Quand on travaille on ne vole pas notre salaire, et les retraités ne volent pas ce qu'ils ont à la fin du mois. Tout le monde doit mettre la main à la poche, mais ce sont souvent les mêmes qui doivent le faire. J'ai deux enfants, bientôt trois petits-enfants, et c'est pour eux aussi que je me bats", raconte Maria. Cette Lavalloise sera à la retraite dans 8 ans, elle est propriétaire, ne touchera pas une petite pension, pas une grosse non plus selon elle.

J'ai huit petits-enfants, je pense à eux

"L'argent se trouve à d'autres niveaux, et on ne veut pas servir de variable d'ajustement. J'ai huit petits enfants, je pense à eux, avec ce que prépare Emmanuel Macron au niveau des retraites, c'est très inquiétant", ajoute Robert, 77 ans

Quand on voit le prix des Ehpad, si nos enfants ne nous aident pas, on va crever dans la rue

Inquiétant aussi pour Joel, un retraité de 65 ans, avec 1500 euros de pension. Il veut défendre les régimes spéciaux. "Avec le régime universel, on a fait une simulation. On a est des camarades qui partent aujourd'hui avec 1500 euros, ils partiront avec 1100 euros par mois. Quand on voit le prix des Ehpad, si nos enfants ne nous aident pas, on va crever dans la rue".

Moi ça va faire cinq ans que je ne suis pas partie en vacances

"Moi ça va faire cinq ans que je ne suis pas partie en vacances", raconte Jeanne, 79 ans, "je fais une petite journée par ci, une petite journée par là. J'ai un loyer à payer, presque 500 euros par mois. Ils nous augmentent les taxes, le coût de la vie augmente, et les pensions ne suivent pas".

Les retraités sont donc opposés à la réforme des retraites, mais ils demandent aussi que les pensions soient alignées sur l'augmentation du coût de la vie.

Choix de la station

France Bleu