Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

VIDÉOS - Gilets jaunes à Nice : entre 100 et 150 personnes rassemblées, le tram en partie à l'arrêt

-
Par , France Bleu Azur

Entre 100 et 150 personnes ont répondu à l'appel de ralliement national des gilets jaunes à Nice, pour leur 46e samedi de mobilisation. Après un rassemblement place Masséna, le cortège a pris la direction du quartier Gambetta, perturbant la circulation de la ligne 1 du tram à deux reprises.

À 10h, une centaine de personnes s'était rassemblée sur la place Masséna, point de ralliement national des "gilets jaunes"
À 10h, une centaine de personnes s'était rassemblée sur la place Masséna, point de ralliement national des "gilets jaunes" © Radio France - Emmanuel Grabey

Nice, France

C'était leur point de ralliement national : les gilets jaunes de tout le pays s'étaient donné rendez-vous place Masséna, en plein centre-ville de Nice, pour leur 46e samedi de mobilisation.

À 10h, heure du rassemblement, ils sont une grosse centaine dans un coin de la place, dans une atmosphère jugée "bon enfant" par la police. La militante alter-mondialiste niçoise Geneviève Legay est dans le cortège. 

Les pancartes des "gilets jaunes"' se sont adaptées à l'actualité, deux jours après la mort de Jacques Chirac - Radio France
Les pancartes des "gilets jaunes"' se sont adaptées à l'actualité, deux jours après la mort de Jacques Chirac © Radio France - Emmanuel Grabey

Après avoir chanté La Marseillaise, les manifestants scandent "On lâche rien !" avant de faire sauter sur un drap blanc une grande poupée à l'effigie d'Emmanuel Macron.

Immobiles jusqu'à environ 11h30, ils n'ont perturbé la circulation du tramway qu'au moment du démarrage de leur cortège vers la rue de la Liberté, puis la rue de la Buffa, en direction du quartier Gambetta. En tête de cortège, plusieurs motards ont fait rugir leur moteur.

Le cortège a ensuite bifurqué pour rejoindre la gare Thiers, avant de s'engager dans l'avenue Jean-Médecin, occasionnant une nouvelle perturbation sur la circulation des trams. Vers 12h30, Lignes d'Azur a décidé d'interrompre la ligne 1 entre les stations Garibaldi et Gare Thiers. La circulation des bus dans le secteur est également perturbée dans le centre-ville.

Choix de la station

France Bleu