Économie – Social

RB3D : les robots au service des métiers pénibles

Par Delphine Martin, France Bleu Auxerre et France Bleu mardi 16 mai 2017 à 4:00

RB3D fabrique des exosquelettes à Moneteau
RB3D fabrique des exosquelettes à Moneteau © Radio France - Delphine Martin

Alors que le salon Innorobo s’ouvre ce mardi sur les Docks à Paris, coup de projecteur sur une entreprise de l’Yonne qui fabrique des exosquelettes, des sortes d'armures qui peuvent soulager l'effort et décupler la force.

RB3D est un des grands espoirs de la robotique en France. Cette société, créée en 2001 (dans son garage !) par Serge Grygorowicz, emploie aujourd’hui 18 personnes à Moneteau, dans une nouvelle usine claire et épurée, inaugurée en février 2015.

RB3D : rien que le nom de l’entreprise est déjà toute une histoire ! Un nom directement inspiré de R2D2, le petit robot de la Guerre des Etoiles. Car Serge Grygorowicz le reconnaît, quand il était petit, son rêve, c'était de fabriquer des robots.

Aujourd’hui, les appareils qu’il conçoit, fabrique et commercialise avec son équipe ne sont pas de petits bonhommes à roulettes, mais des exosquelettes, des bras et des jambes mécanisées, qu'on enfile comme un habit, et qui permettent à ceux qui les portent de soulever de lourdes charges presque sans efforts.

Faire des produits qui permettent aux gens de travailler mieux sans se faire mal, c’est quand même très intéressant ! (Vincent Mauvisseau, directeur adjoint)

Après son premier exosquelette baptisé HERCULE, une armure intégrale façon "Robocop", l’entreprise icaunaise a élargi son offre. Elle présentera deux nouveaux produits au salon Innorobo. Des produits plus légers et moins couteux que le mastodonte Hercule, mais toujours principalement destinés aux entreprises du bâtiment et des travaux publics.

D’abord il y a EXOBACK, des jambes téléscopiques compactes qui permettent de porter, sur le dos, de lourdes charges ou de manier avec faciliter un marteau piqueur de 20 kilos par exemple.

Serge Grygorowicz présente Exoback, son nouveau robot. - Radio France
Serge Grygorowicz présente Exoback, son nouveau robot. © Radio France - Delphine Martin

Ensuite il y a EXOPUSH, un râteau motorisé pour étaler le bitume sur la route.

Autre nouveauté : Exopush, un râteau mécanique pour poser du bitume. - Aucun(e)
Autre nouveauté : Exopush, un râteau mécanique pour poser du bitume. - RB3D

Pour concevoir ces robots, il faut un an de travail et une dizaine de personnes. "Environ 3 personnes à temps plein sur une année", précise le PDG. Parmi eux : Antoine Perrin, ingénieur mécanique : "mon travail a consisté à analyser les besoins, savoir quelle était la forme la plus adaptée pour le robot, puis à concevoir les motorisations et toutes les petites pièces".

Pour l'instant, la société ne vend que quelques dizaines d’exosquelettes par an. Ses principales ventes, ce sont les cobots, des appareils fixes d'assistance au geste pour l'industrie.

Il faut aller à Innorobo, car ça nous donne plus de visibilité en France et à l’international. (Serge Grygorowitcz, PDG)

Mais le marché des exosquelettes se développe. Et Vincent Mauvisseau, directeur adjoint chargé de la Production, est heureux de faire partie de cette aventure : "Faire des produits qui permettent aux gens de travailler mieux sans se faire mal, socialement, c’est quand même très intéressant ", résume-t-il en souriant.

L'entreprise RB3D emploie 18 personnes à Moneteau - Radio France
L'entreprise RB3D emploie 18 personnes à Moneteau © Radio France - Delphine Martin

Pour le fondateur de l'entreprise, Serge Grygorowicz, la présence au salon Inorobo est impérative. "Cela nous donne une visibilité en France et à l’international. Donc c’est la possibilité d’avoir des prospects dans le domaine industriel pour nos futures machines ou nos partenariats."

En dehors de ces outils pour l'industrie et le bâtiment, RB3D travaille aussi sur des projets d'exosquelettes spécifiques pour l'armée.

Le reportage de Delphine Martin