Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Recensement de l'Insee : tassement démographique dans la Manche

-
Par , France Bleu Cotentin

Si les derniers chiffres de la démographie française dévoilés par l'Insee ce 27 décembre confirment que la Manche a tendance à gagner des habitants ces dernières années, ils montrent aussi un coup d'arrêt sur la dernière année prise en compte dans les statistiques.

Plus de Français mais moins de Manchois selon les derniers chiffres de l'Insee.
Plus de Français mais moins de Manchois selon les derniers chiffres de l'Insee. © Maxppp - Josselin Clair

Les derniers chiffres du recensement de la population viennent d'être dévoilés par l'Insee. Des chiffres en date du 1er janvier 2015 mais qui font désormais référence. 

Dans la région, on retiendra que nous sommes désormais 3,34 millions de Normands et qu'à l'exception de l'Orne, la population augmente dans tous les départements sur les cinq dernières années de référence (entre 2010 et 2015). 

Mais on retiendra aussi qu'on marque le pas dans la Manche sur la dernière année de référence avec une baisse du nombre de Manchois sur un an. 

-

Les villes continuent de perdre des habitants

Après avoir gagné plus de 2.000 habitants en 5 ans, la Manche a perdu en l'espace d'un an 671 âmes. Nous ne sommes plus officiellement que 499 287. Un tassement de la démographie que l'on perçoit notamment dans les zones urbaines. 

A commencer par Cherbourg-en-Cotentin qui ne compte plus que 80 616 habitants (baisse de 340). Une érosion qui fait passer la commune déléguée d'Equeurdreville au dessous des 17 000 habitants et Tourlaville en dessous des 16 000. 

Quant à Saint-Lô, si sa démographie se porte mieux qu'il y a 5 ans, la ville préfecture a malgré tout perdu 125 habitants cette année et compte désormais 19 301 Saint-lois. 

Granville et Avranches, n'échappent pas à la règle tout comme Coutances qui perd 100 habitants mais reste au-dessus de la barre des 10.000 âmes en population dite "totale" ce qui est important pour le calcul de la dotation financière de l'Etat.  

Des hausses parfois en trompe-l'oeil

Alors évidemment, il y a aussi quelques hausses, limitées et souvent le long des côtes comme à Barneville-Carteret, Montmartin-sur-Mer, Bréhal ou encore Saint-Pair-sur-Mer. 

Et puis il y a les hausses en "trompe-l'oeil": +1140 habitants à Carentan-les-Marais, 300 de plus également à Picauville! Mais dans ces 2 cas, c'est lié à l'arrivée de communes supplémentaires dans les communes nouvelles.

-
Choix de la station

À venir dansDanssecondess