Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Recensement : la Côte-d’Or toujours locomotive en Bourgogne-Franche-Comté

vendredi 28 décembre 2018 à 12:47 Par Faustine Mauerhan, France Bleu Bourgogne

L’Insee a publié les chiffres de la démographie française ce jeudi 27 décembre. La Bourgogne-Franche-Comté est la seule région de France où la population stagne mais la Côte-d’Or notamment reste une locomotive et attire de nouveaux habitants.

L'INSEE a publié les nouveaux chiffres de la démographie en France.
L'INSEE a publié les nouveaux chiffres de la démographie en France. © Maxppp -

Bourgogne-Franche-Comté, France

L’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) a publié les derniers chiffres du recensement, ce jeudi 27 décembre. En France, la Bourgogne-Franche-Comté est la seule région où le nombre d’habitants stagne. Avec désormais 2.818.338 habitants, la région ne gagne que 2164 habitants depuis 2011 et le dernier recensement. 

+ 7282 habitants en Côte-d’Or mais -9180 dans la Nièvre

Dans le détail, c’est le Doubs qui attire le plus de nouveaux résidents. 9446 personnes se sont installées dans le département franc-comtois. Mais la Côte-d’Or reste aussi une locomotive de la grande région avec 7282 nouveaux Côte-d’Oriens en 2016. A l’inverse, c’est une vraie hémorragie dans la Nièvre. Notre voisin perd 9180 habitants en cinq ans.

Talant et Chevigny-Saint-Sauveur très attractif

Evidemment, ce sont les grandes villes qui attirent le plus.  Dijon a gagné 3.400 résidents entre 2011 et 2016. A titre de comparaison Besançon en compte 590 de plus.  Mais quelques plus petites villes se démarquent, comme Chevigny-Saint-Sauveur : + 1300 Chevignois et Chevignoises. Et Talant + 584.