Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Reconfinement : Amazon grand gagnant de la pandémie

-
Par , France Bleu

Alors que la fronde des commerces s'intensifie contre la décision du gouvernement de les fermer pendant le reconfinement, le géant Amazon a communiqué des résultats financiers en très forte hausse. La plateforme de e-commerce a triplé son bénéfice net depuis le début de l'épidémie.

Le centre logistique Amazon à Lauwin-Planque dans le Nord
Le centre logistique Amazon à Lauwin-Planque dans le Nord © AFP - DENIS CHARLET

Alors que le Premier ministre a confirmé dimanche soir que la vente de produits "qui ne peuvent pas être vendus dans les commerces de proximité", sera interdite dans les grandes surfaces, commerçants et membres de l'opposition font savoir leur colère en accusant le gouvernement de laisser le champ libre aux géants de l'internet, dont Amazon. 

"On a des petits commerçants concurrencés par la grande distribution et donc on dit : 'bon ok pas de concurrence, donc on supprime tout pour tout le monde', et au bout du compte, on fait aubaine à Amazon, qui va pouvoir être la seule enseigne à continuer à vendre en cette période de confinement", a critiqué Olivier Faure, le premier secrétaire du PS, lundi sur France 2.

Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, a tenté d'apaiser la fronde en annonçant qu'il allait recevoir cette semaine les fédérations de commerçants pour étudier les conditions d'une éventuelle réouverture à partir du 12 novembre.

Amazon dopé par la pandémie

Le groupe du multimilliardaire Jeff Bezos est clairement l'un des grands gagnants de la pandémie de coronavirus. La plateforme de e-commerce affiche une forme économique éclatante. Au troisième trimestre, le chiffre d'affaires d'Amazon a augmenté de 37% et atteint 96 milliards de dollars. Quant à son bénéfice net, il a triplé en dépassant les 6 milliards. Autre chiffre impressionnant, le groupe a annoncé avoir créer 400.000 emplois depuis le début de l'année. Aujourd’hui, plus d’un million de personnes travaillent pour la firme américaine.

Et ce n'est que le début. Le groupe vient d'annoncer ses prévisions pour la fin d'année. Amazon prévoit des ventes comprises entre 112 et 114 milliards de dollars pour le quatrième trimestre. "Nous constatons que le nombre de clients achetant en avance leurs cadeaux pour les fêtes est plus élevé que jamais, ce qui est l'un des signes indiquant que cela va être une période des fêtes de fin d'année sans précédent", a déclaré Jeff Bezos dans un communiqué.

"Black Friday avant l'heure"

Quelques jours avant l'annonce du reconfinement Amazon avait lancé une vaste campagne de publicité, invitant les Français à faire leurs courses de Noël en ligne. "Achetez en avance et détendez-vous", proposait le groupe américain en annonçant un "Black Friday avant l'heure" du 26 octobre au 19 novembre.

Remonté, le Conseil national des centres commerciaux (CNCC) a demandé "l'interdiction immédiate du Black Friday prévu à grand renfort de tapage médiatique pour le 27 novembre en plein confinement", et tance Amazon, qui "serait bien inspiré d'interrompre spontanément et solidairement ses activités pour une période équivalente en 2021 à la fermeture du commerce physique en 2020 et favoriser ainsi la nécessaire convalescence de celui-ci !"

Le groupe a simplement précisé qu'il allait suspendre sa campagne publicitaire. Le CNCC estime que les centres commerciaux sont également victimes d'Amazon puisque le gouvernement a annoncé que les rayons de produits non-essentiels des supermarchés seront fermés à partir de mardi.

Une aide pour les libraires

Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, a annoncé une mesure en faveur des libraires, contraints de fermer pendant ce deuxième confinement. Les tarifs postaux seront "considérablement diminués" pour les envois de livres commandés en librairies a-t-elle déclaré lors d'une interview sur LCI ce lundi.  

Ces tarifs devraient être divisés par trois ou quatre a-t-elle fait savoir. La ministre a également affiché son hostilité aux géants du e-commerce. "N'achetez pas des livres sur les plateformes numériques", a-t-elle ensuite insisté, "Oui, Amazon se gave, à nous de ne pas les gaver".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess