Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Reconfinement : "C’est une situation calamiteuse", estime le président du Medef Grand Est

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Au lendemain des annonces d'Emmanuel Macron ce mercredi, Bruno Arcadipane, le président du Medef dans le Grand Est réagit sur France Bleu. L'organisation patronale regrette la mise en place d'un reconfinement et les conséquences sur les bars, restaurants et les commerces non-alimentaires.

Déclaration d'Emmanuel Macron sur le reconfinement.
Déclaration d'Emmanuel Macron sur le reconfinement. © AFP - THOMAS MOREL-FORT

Avec la mise en place d'un reconfinement, l'une des principales annonces d'Emmanuel Macron c'est que les bars, restaurants et les commerces non-essentiels devront fermer dès ce jeudi soir et au moins jusqu'au 1er décembre. "On pense à nos amis des bars, restaurants et hôtels. Ils viennent de passer une période dramatique et là, ils vont perdre espoir. Nos collègues sont déjà bout de souffle et le chef de l’Etat les a achevés", estime Bruno Arcadipane sur France Bleu Champagne Ardenne ce jeudi.

"Deuxièmement, je pense aux 330 000 commerçants de France, indépendants et chefs d’entreprise patrimoniaux qui vont perdre une des plus grande partie de leur année. Habituellement, ils font un très gros chiffre d’affaire entre le 1er novembre et le 15 décembre, la période avant Noël", rajoute le président du Medef dans le Grand Est.

Nos collègues sont déjà bout de souffle et le chef de l’Etat les a achevés

Dans son allocution, le chef de l'Etat a précisé qu'une évaluation aurait lieu tous les 15 jours. En fonction de l'évolution de la situation sanitaire, certains commerces pourraient rouvrir avant Noël. "Si on n’ouvre pas les commerces non-alimentaires d’ici 15 jours, les dépôts de bilan, notamment chez ces commerçants vont être énormes, c’est une situation calamiteuse",  dit Bruno Arcadipane. 

La différence avec le confinement du printemps dernier, c'est que l'accent est davantage mis sur le travail. Il y a plus de secteurs qui peuvent maintenir leur activité. "Il y a quand même, un confinement qui reste extrêmement sévère et le choc économique que l’on va subir en France sera une fois de plus unique. Nous gérons cette crise d’une façon lamentable. On a mal déconfiné, on est en train de mal reconfiner",  estime le patron du Medef Grand Est.

Réécoutez l'interview de Bruno Arcadipane, président du Medef dans le Grand Est

Choix de la station

À venir dansDanssecondess