Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Reconfinement : le "clic and collect" fait des émules chez les commerçants

-
Par , France Bleu Gascogne

Les commerces de ville, durement éprouvés par le confinement, mettent en place de nouvelles stratégies pour continuer à vendre pendant le reconfinement. Ils sont nombreux à se mettre au "clic and collect". Reportage à Mont-de-Marsan.

Amélie Glemet, gérante de la boutique Art Floral à Mont de Marsan, a mis en place le clic and collect dès le premier confinement
Amélie Glemet, gérante de la boutique Art Floral à Mont de Marsan, a mis en place le clic and collect dès le premier confinement © Radio France - Radio France

"Le clic and collect, ça avait bien marché  pendant le premier confinement, les clients sont solidaires", note Amélie Glemet, gérante de la boutique de fleurs l'Art Floral à Mont-de-Marsan. Le principe est simple : les clients choisissent en ligne le bouquet de fleurs qui leur plait, en regardant ce que la boutique propose sur les réseaux sociaux ou sur son site. Une fois que le choix est fait, il peut venir chercher sa commande directement à la boutique, au créneau horaire convenu avec le fleuriste, un peu comme un drive. "Ils nous passaient commande pour offrir ou simplement pour fleurir leur intérieur, c'était une manière de nous soutenir", sourit la fleuriste.

La boutique l'Armoire à Malice se met au clic and collect
La boutique l'Armoire à Malice se met au clic and collect © Radio France - Radio France

Quelques rues plus loin, dans sa boutique de vêtements, Nathalie Perrin-Jassy, gérante de l'Armoire à Malice, se met doucement au clic and collect, pour faire face à ce nouveau confinement. "On va mettre des photos des vêtements sur Facebook _et Instagram et on fera les réservations par téléphone ou par message_. Il faut que j'inventorie tout ce que j'ai, c'est un travail titanesque qui m'attend", rigole la gérante. Les clients n'auront plus qu'à venir chercher leur commande à la porte "Ça se fera sur le trottoir, c'est pas très convivial mais on n'a pas le droit de faire entrer des clients dans les magasins donc on va s'organiser comme ça."

Une nouvelle organisation pour faire face aux retombées économiques de la crise du Covid-19 particulièrement nécessaire avec Noël qui approche, période où les commerçants font le plus gros de leur chiffre d'affaire. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess