Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Reconfinement : le retrait en boutique se développe à Nancy

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Alternative à la fermetures des commerces non-essentiels et soutien en cas de baisse de chiffre d'affaire, le "click and collect" ou le retrait en boutique, se développe à Nancy. Le concept est soutenu par la mairie.

Carnet de commande click and collect de la confiserie des sœurs Macarons, à Nancy
Carnet de commande click and collect de la confiserie des sœurs Macarons, à Nancy © Radio France - Léo LIMON

Commandez en ligne et récupérez votre produit dans votre magasin quelques heures plus tard. Le concept n'est pas nouveau, mais il se développe de plus en plus à Nancy depuis le reconfinement. Il permet aux commerces non essentiels, fermés pendant la période de confinement, et aux autres commerces en difficulté, de poursuivre leur activité et d'assurer un minimum de rentrée d'argent.

Frais de livraison gratuits à Nancy et dans la métropole

La mairie de Nancy et la métropole du Grand Nancy, favorisent aussi le développement du concept. Ils assurent la gratuité des frais de livraison quand la commande est réalisée avec la plateforme commerciale de la métropole.

Nicolas Genot, gérant de la confiserie des Soeurs Macarons à Nancy, utilise cette plateforme pour le retrait des commandes dans sa boutique. 

La préparation des commandes s'ajoute au service habituel des clients
La préparation des commandes s'ajoute au service habituel des clients © Radio France - Léo Limon

La situation économique est délicate, le retrait des commandes permettra de poursuivre un minimum d'activité : " Ce n'est pas parce que nous sommes ouverts que ça fonctionne. Nous sommes une confiserie et en milieu urbain, il y a moins de clients car nos clients habitent pour 70% d'entre eux en dehors du centre-ville. Heureusement qu'il y a internet pour  élargir notre clientèle et limiter la casse "

Une vingtaine de retrait en boutique

Une alternative qu'a aussi adopté Elvire, responsable de la Caverne du Gobelin, un magasin de jeux de société de Nancy. " Ça commence à prendre, on a expédié une cinquantaine de colis, avec une vingtaine de retrait en boutique " explique-t-elle entre la préparation de deux colis.

Avec parfois de belles surprises sur les commandes, et ce mot, laissé sur l'une d'elle par un client : " Bon courage à votre équipe, comptez sur notre soutien".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess