Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Reconfinement : les horticulteurs du cimetière du Ladhof de Colmar ont du travail jusqu'à dimanche

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Avec la Toussaint, les fleuristes et les horticulteurs ont été autorisés à travailler jusqu'à dimanche, même s'ils ne sont pas considérés comme des "commerces essentiels". A Colmar, les trois horticulteurs historiques du cimetière du Ladhof sont un peu soulagés par ce répit, avant la fermeture.

Les chrysanthèmes sont en vente jusqu'à dimanche soir au cimetière du Ladhof à Colmar
Les chrysanthèmes sont en vente jusqu'à dimanche soir au cimetière du Ladhof à Colmar © Radio France - Guillaume Chhum

Un peu de répit avant de fermer leurs portes. Les fleuristes et les horticulteurs peuvent continuer à travailler jusqu'à dimanche, pendant la période de la Toussaint. Même si ils ne sont pas considérés comme des "commerces essentiels". 

Une décision plutôt bien accueillie par les trois horticulteurs "historiques", du cimetière du Ladhof à Colmar.Ils restent inquiets sur la durée du confinement.   

Activité en baisse à cause du reconfinement, colère de devoir fermer dès dimanche soir 

Ce vendredi, l'activité était moins importante que jeudi, la veille, où tout le monde s'est rué au cimetière, par peur de ne pas pouvoir venir. Pourtant, il y a une tolérance ce week-end pour aller se recueillir sur les tombes de ses proches, même s'ils sont enterrés de l'autre côté de la frontière. 

"Il y aura une tolérance ce week-end, les forces de l'ordre ont reçu des consignes par rapport aux offices, mais aussi aux cimetières", a confirmé Josiane Chevalier, la préfète de la région Grand Est, sur France Bleu Alsace, ce vendredi 30 octobre. 

Pour Donatien Sala, l'un des trois horticulteurs installé près du cimetière du Ladhof à Colmar : " On a moins de travail que les autres années à cause du confinement. Dimanche soir, on va devoir fermer et ce sera compliqué, malgré la mise en place du service de livraison," explique le jeune homme. 

Malgré ce répit de fermer dimanche, la pilule a tout de même du mal à passer, car les horticulteurs, comme les fleuristes devront baisser le rideau. Ils sont considérés comme des "magasins non essentiels". 

Cette fermeture, c'est une chose que je ne comprends pas. Ce sont des personnes qui n'ont jamais travaillé la terre qui commandent," souligne Jean-Marie Erdinger, horticulteur historique du cimetière du Ladhof .

Rappelons que le port du masque est obligatoire dans tous les cimetières du Haut-Rhin

Choix de la station

À venir dansDanssecondess