Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Reconfinement - Librairies fermées : " Nous, nous ne pouvons pas vendre de livres, c'est scandaleux"

-
Par , France Bleu Cotentin

Si les librairies n’ont pas le droit d’ouvrir leurs portes pendant le confinement, les grandes surfaces et la FNAC gardent leurs rayons livres ouverts. Une situation « scandaleuse » pour le gérant de la librairie Ryst à Cherbourg.

Alors que la FNAC et les hypermarchés continuent de vendre des livres, la librairie RYST à Cherbourg doit fermer ses portes pendant le confinement
Alors que la FNAC et les hypermarchés continuent de vendre des livres, la librairie RYST à Cherbourg doit fermer ses portes pendant le confinement © Radio France - Anthony Raimbault

Malgré le confinement, la FNAC ne change rien à ses habitudes. Dans le magasin de Saint-Lô, comme dans les autres points de vente de l’enseigne, l’ensemble des rayons restent accessibles aux clients et notamment les livres. Des livres ou BD que l’on peut également acheter dans certains hypermarchés. Pendant ce temps, les spécialistes des livres doivent rester fermés, les librairies faisant partie de la liste des commerces non-essentiels. « C’est scandaleux », déplore Arnaud Coignet,  gérant de la librairie RYST à Cherbourg-en-Cotentin. 

« Les politiques doivent prendre conscience des enjeux qui se jouent derrière »

« Toute personne qui vend des livres de façon accessoire va pouvoir en vendre, nous non. Nous sommes libraires, spécialisés dans le conseil et la vente de livres et nous ne pouvons pas vendre de livres. C’est extrêmement pénalisant et scandaleux. J’ai l’intention d’écrire à la Ministre de la Culture. Les politiques doivent prendre conscience des enjeux qui se jouent derrière. » 

Comme lors du premier confinement, la librairie cherbourgeoise va mettre en place un drive à partir du 3 novembre. Les clients qui auront commandé sur le site internet de la librairie ou par téléphone pourront venir récupérer leurs livres du lundi au vendredi de 16h à 19h et le samedi de 11h à 13h et de 14h à 18h. La librairie s’adapte pour sauver les meubles, alors qu’elle réalise en temps normal 25% de son chiffre d’affaires pendant la période de Noël.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess