Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Reconfinement : y aura-t-il des sapins à Noël ? Un producteur creusois s'inquiète

-
Par , France Bleu Creuse

Les producteurs de sapins sont inquiets : avec la fermeture de certains rayons "non-essentiels" dans les grands surfaces, la fermeture des fleuristes aussi, comment vont-ils faire pour vendre leur production ? Témoignage d'un professionnel creusois.

En temps normal, Olivier Contarin, producteur à Bétête dans le nord de la Creuse, vend 22.000 à 25.000 sapins.
En temps normal, Olivier Contarin, producteur à Bétête dans le nord de la Creuse, vend 22.000 à 25.000 sapins. © Radio France - Olivia Chandioux

Pourrons-nous disposer les cadeaux de Noël au pied du sapin cette année ? Cette question préoccupe les professionnels de la filière, avec la fermeture des fleuristes, mais aussi des rayons "non-essentiels" des grandes surfaces, les commandes sont en chute libre. Olivier Contarin est producteur de sapins à Bétête, dans le nord de la Creuse. Normalement pour les fêtes, il vend 22.000 à 25.000 sapins : "On ne sait pas du tout comment ça va se passer, on est très très inquiet. Tout est en suspend et on attend une décision du gouvernement."

Pour le moment tout est bloqué

Pour Olivier Contarin, pas de miracle de Noël à l'horizon. Pour le moment ses clients préfèrent attendre : "Tout ce qui est grandes et moyennes surfaces, les commandes ont baissé de 10%, les jardineries on est à moins 50% et puis les fleuristes aucune commande puisqu'ils sont fermés pour le moment. J'ai encore eu ce matin des clients au téléphone pour le moment tout est bloqué." Mais pas question pour le producteur de sapins d'attendre pour autant, il faut quand même préparer la saison : "Aujourd'hui, on sélectionne et on étiquette les sapins. C'est un énorme travail, il faut les trier selon leurs qualités, en fonction de plusieurs critères, comme leur taille ou les aiguilles." Les sapins prélevés ont entre cinq et huit ans.

Olivier Coutarin produit des sapins à Bétête depuis 30 ans, cette année il organisera deux grandes ventes directement dans sa pépinière les 12 et 19 décembre.
Olivier Coutarin produit des sapins à Bétête depuis 30 ans, cette année il organisera deux grandes ventes directement dans sa pépinière les 12 et 19 décembre. © Radio France - Olivia Chandioux

Normalement, la coupe commence mi-novembre, mais pour le moment, Olivier Contarin attend, tant qu'il ne sait pas ce qu'il pourra effectivement vendre et ce n'est pas sans conséquence : "Pour faire une saison de sapins de Noël, habituellement, il me faut entre 12 et 15 saisonniers, cette année pour le moment c'est plutôt entre huit et dix." Pour le moment, il faut étiqueter les sapins, ses équipes préparent aussi les supports. "Je pense que cette année, la saison risque de prendre bien quinze jours de retard", ajoute-t-il.

Deux ventes en direct à la pépinière les 12 et 19 décembre

Mais cette saison retardée cela a au moins un avantage pour Olivier Contarin : "Les gens auront un sapin de Noël frais, le 25 le jour de Noël alors qu'habituellement, ils ont un sapin qui perd déjà ses aiguilles, le 25 parce qu'ils l'achètent trop tôt, et souvent ils le mettent près du radiateur." Pour assurer au moins un Noël à quelques uns de ces sapins, ce producteur fera deux grandes ventes directement dans sa pépinière, une première en trente ans. Elles auront lieu les 12 et 19 décembre.

Noël sans sapins ? Reportage chez un producteur creusois

Choix de la station

À venir dansDanssecondess