Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Incendie de Notre-Dame de Paris

Notre-Dame de Paris : huit chênes sarthois pour la reconstruction de la flèche

-
Par , France Bleu Maine

Huit chênes de la forêt de Bercé (Sarthe) ont été sélectionnés pour servir à la reconstruction de la flèche de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Leur abattage doit avoir lieu dans la semaine du 8 mars. Le ministre de l’Agriculture en fera l’annonce ce vendredi lors de sa visite dans le département.

Les chênes abattus sont tous centenaires (Photo d'illustration)
Les chênes abattus sont tous centenaires (Photo d'illustration) © Maxppp - Pierre Heckler - Photo PQR - L'Est Républicain lorrain

Du bois sarthois dans la flèche de la cathédrale Notre-Dame de Paris ! Huit chênes de la forêt de Bercé seront coupés dans la semaine du 8 mars 2021, selon les informations recueillies par France Bleu Maine. L’annonce doit être faite ce vendredi, à l’occasion de la venue en Sarthe du ministre de l’Agriculture Julien Denormandie et de la ministre de la Culture Roselyne Bachelot. 

Sélectionnés pour leurs qualités exceptionnelles 

Début février, des experts de l’Office National des Forêts étaient venus dans le Sud Sarthe repérer les arbres susceptibles de correspondre aux besoins du chantier de rénovation de la cathédrale Notre-Dame de Paris, en partie détruite par l’incendie du 15 avril 2019. Ces huit chênes sarthois retenus serviront au "tabouret" de la flèche, c’est-à-dire à son socle. 

D'après nos informations, ces arbres centenaires ont été choisis pour leurs qualités exceptionnelles : une quarantaine de mètres de haut (dont 20 mètres de grume sans nœud ni défaut) et un diamètre d’1,10 mètre. Ce bois découpé devra sécher pendant un an à un an et demi. 

D'autres coupes fin 2021 pour la charpente 

En tout, un millier de chênes doivent être prélevés dans plusieurs régions de France pour la reconstruction de la flèche de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Dans un second temps, certainement à l’hiver 2021, les arbres qui serviront à la charpente seront sélectionnés puis abattus. Les forêts privées comme publiques seront mises à contribution. De nombreux propriétaires se sont déjà portés candidats pour fournir ces précieux chênes. 

LIRE AUSSI : Une chercheuse de l'université du Mans enquête sur la charpente de Notre-Dame de Paris

Choix de la station

À venir dansDanssecondess