Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Réduire la période des soldes : une bonne idée pour les clients et commerçants limougeauds

mercredi 10 janvier 2018 à 16:22 Par Nathalie Col, France Bleu Limousin

Le gouvernement veut réduire les périodes de soldes de quatre à six semaines. Une idée bien accueillie, autant chez les commerçants que chez les clients rencontrés ce mercredi dans les rues de Limoges.

Des rabais importants s'affichent déjà dans les vitrines de Limoges pour cette première semaine de soldes
Des rabais importants s'affichent déjà dans les vitrines de Limoges pour cette première semaine de soldes © Radio France - Nathalie Col

Limoges, France

Les soldes d'hiver débutent ce mercredi avec des rabais affichés déjà jusqu'à moins 60% dans les rues de Limoges. Des ristournes qui vont s'intensifier jusqu'au 20 février, mais ce sera probablement la dernière fois que les soldes durent six semaines. Le gouvernement veut réduire cette période à quatre semaines, afin de rendre les soldes plus attractives dans un contexte où les ventes privées et autres promotions se bousculent. Une idée accueillie favorablement par le président de l'association Limoges Commerces.

3 questions à... Laurent Communeau, président de l'association Limoges Commerces

Interrogé sur France Bleu Limousin ce matin, Laurent Communeau trouve que "ça devient compliqué de s'y retrouver" dans tous ces rabais : black friday fin novembre, soldes privés juste après les fêtes et soldes officiels à compter de ce mercredi. "Il y a un souci de compréhension pour le client lambda et c'est un système qui est en train de fragiliser tout un réseau de commerçants indépendants, qui ont du mal à suivre ces cadences".  Les clients se disent, à force, qu'acheter en dehors des soldes, c'est se faire avoir et "ça peut se comprendre", reconnaît encore le président de Limoges Commerces. "On ne sait plus quel est le vrai prix d'un produit et à vendre toujours en promo, on dévoie la qualité".    

Laurent Communeau, président de l'association Limoges Commerces - Aucun(e)
Laurent Communeau, président de l'association Limoges Commerces - CCI de Limoges

Alors raccourcir la durée des soldes, est-ce une bonne idée ? Oui, car "c'est trop long", selon les commerçants que Laurent Communeau a interrogés. Qu'ils soient installés de longue ou de fraîche date, "ils estiment que trois semaines suffiraient largement".  Pour sa part, le gouvernement est plutôt parti sur une période de quatre semaines et la création d'un Black Friday à la française.

Aujourd'hui, estime aussi Laurent Communeau, "c'est internet qui donne la cadence parce qu'en un clic, on a ce qu'il faut", et il se demande bien comment canaliser cela et éviter la surenchère. Certains commerçants limougeauds sont présents sur le web, même sans vendre, explique-t-il, et c'est déjà beaucoup.

Même les clients accros aux soldes sont favorables à une période plus courte

Les bras chargés de paquets, Nicole et sa belle-soeur Sylvie "posent systématiquement une journée de congés" pour profiter pleinement du premier jour de soldes dans les rues de Limoges. C'est un rituel incontournable pour elles, même si elles ont déjà profité des ventes privées. Malgré leur frénésie de shopping, elles ne voient pas d'inconvénients à la réduction de la période de soldes. Même son de cloche pour Patrick, qui "vient rarement en ville" mais ne rate jamais ce premier jour pour refaire sa garde-robe. Il avoue toutefois s'y perdre un peu dans la valse des étiquettes : "on a l'impression peut-être de se faire avoir le reste de l'année." C'est justement pour plus de clarté et de lisibilité que le gouvernement veut raccourcir les soldes. 

Une idée saluée aussi par Marie-Pierre, pour qui les soldes ont largement perdu de leur intérêt depuis quelques années. "Dans mes souvenirs d'enfance, quand j'allais faire les soldes avec ma maman on attendait cette période-là avec impatience. C'était l'occasion d'acheter un truc bien à moindre prix, c'était plaisant. Mais là, _avec les soldes toute l'année dans les magasins et sur internet, il y a moins d'attente_." Evidemment il y aura toujours des voix discordantes et des personnes comme Philippe, qui patiente sagement devant une boutique de Limoges. "J'attend ma femme qui court dans les magasins" glisse cet homme qui le vit comme une corvée, mais avec le sourire. Pour lui, les soldes n'auront jamais aucun intérêt.