Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Réforme de l'apprentissage : une dizaine de formations menacées dans la Loire et la Haute-Loire

mardi 8 mai 2018 à 19:20 Par Tifany Antkowiak, France Bleu Saint-Étienne Loire

De nombreux élus locaux continuent de s'opposer à la réforme de l'apprentissage, dont l'examen parlementaire doit débuter fin mai. L'association Régions de France estime que cette réforme menace 700 CFA en France et plusieurs milliers de formations, dont une dizaine dans la Loire et la Haute-Loire.

Selon l'association Régions de France, 79 CFA et plus de 2.000 formations sont menacés par la réforme de l'apprentissage en Auvergne-Rhône-Alpes.
Selon l'association Régions de France, 79 CFA et plus de 2.000 formations sont menacés par la réforme de l'apprentissage en Auvergne-Rhône-Alpes. © Maxppp - Bruno Levesque

Des formations en apprentissage à Feurs, Firminy, ou encore Yssingeaux seraient menacées par la réforme de l'apprentissage, selon Régions de France. L'association a publié il y a quelques jours les résultats d'une étude qu'elle a menée sur l'impact de la réforme. Impact financier avant tout. Selon elle, 700 centres de formation des apprentis (CFA) en France sont menacés par la réforme, qui prévoit de renforcer le rôle des branches professionnelles dans la gestion et le financement de l'apprentissage, au détriment des conseils régionaux.

Le milieu rural et les métiers rares principalement menacés

En Auvergne-Rhône-Alpes, 55% des formations dispensées en apprentissage sont concernées, mais surtout 95% des CFA. 79 sur 83 pour être exact. Les formations à des métiers rares seraient touchées en priorité, car la réforme prévoit, parmi les critères de financement, de prendre en compte le nombre d'apprentis accueillis dans chaque section de chaque établissement. Et Régions de France s'inquiète particulièrement de l'impact de la réforme sur des formations dispensées en milieu rural. Dans ces secteurs, "le coût de la formation est beaucoup plus élevé parce que le coût de l'immobilier peut être plus élevé, et puis surtout parce que par nature les formations sont par nature moins remplies que dans les pôles urbains", détaille David Margueritte, président de la commission emploi, formation, apprentissage à Régions de France. 

Une dizaine de formations dispensées dans la Loire et la Haute-Loire sont citées dans l'étude d'impact de l'association, à Chazelles-sur-Lyon, Feurs, Firminy, Sury-le-Comtal ou encore Yssingeaux. Mais des inquiétudes pèsent aussi sur les centres de formation interprofessionnels, comme celui des Mouliniers à Saint-Etienne. Comme l'explique la CGT, dans certaines filières de ce CFA, il n'y a que 2 à 4 apprentis. C'est le cas par exemple en charcuterie, explique Yannis Paraskevaïdis, représentant CGT au CFA Les Mouliniers : "derrière, vous avez les métiers de bouche, qui sont des syndicats professionnels très faibles dans leur contribution au financement du CFA; quelques contributions au niveau des équipements, mais ce n'est pas ça qui va nous sauver". 

Le nombre de formations menacées par région, selon Régions de France.  - Aucun(e)
Le nombre de formations menacées par région, selon Régions de France. - Régions de France

"Privatisation" de l'apprentissage

La sénatrice communiste de la Loire et conseillère régionale Cécile Cukierman fait partie des élus opposés à la réforme. Il y a quelques jours, elle dénonçait sur Twitter une "privatisation" de l'apprentissage, en reprenant les chiffres avancés par Régions de France. Et en rappelant que les Régions assuraient jusqu'ici "l'essentiel du financement des Centres de formation des apprentis". Cécile Cukierman est l'invitée de France Bleu matin ce mercredi à 8h30.