Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Réforme de l'assurance chômage : sans modifications, 1,2 million de personnes touchées la première année

-
Par , France Bleu

Selon l'Unédic, si elle s'appliquait sans modifications en avril prochain, la réforme de l'assurance chômage toucherait 1,2 millions de personnes la première année, par une ouverture de droits retardée ou par une baisse de leur indemnisation.

1,2 million de personnes seront touchées par la réforme de l'assurance chômage, sans modifications (illustration).
1,2 million de personnes seront touchées par la réforme de l'assurance chômage, sans modifications (illustration). © Maxppp - Stéphanie Para

Si elle s'appliquait en l'état en avril 2021, la réforme de l'assurance chômage toucherait 1,2 million de personnes la première année. Un impact qui se traduirait par une ouverture de droits retardée ou une baisse des indemnisations, a indiqué l'Unédic ce vendredi dans une note pour les partenaires sociaux. Décidée en 2019, la réforme a été repoussée au 1er avril prochain en raison de la crise économique, mais elle n'a pas été abandonnée et fait l'objet d'une concertation.

Cette réforme de l'assurance chômage prévoit, entre autres, un durcissement de quatre à six mois de travail pour ouvrir des droits, une modification du mode de calcul des allocations et l'introduction d'une dégressivité au bout de six mois pour les hauts revenus. 

Ouverture de droits retardée ou annulée

Dans une précédente note publiée en septembre 2019, l'Unédic indiquait que le texte aurait des conséquences négatives pour un entrant sur deux. Mais l'association qui gère l’assurance chômage en France a mis à jour ses estimations, en tenant compte de "trois effets de la crise" : "une hausse des entrées en indemnisation" induite par des fins de CDD et des licenciements économiques à venir, "une diminution de la reprise d'activité de courte durée en cours d'indemnisation, qui a pour conséquence une moindre affiliation lors d'une éventuelle nouvelle ouverture de droits", et "un ralentissement des sorties vers l'emploi durable".

Selon ces nouveaux chiffrages, "parmi les 2,56 millions de personnes qui ouvriraient un droit entre avril 2021 et mars 2022", la réforme en toucherait 47%, "soit 1,2 million". 470.000 d'entre elles verraient leur ouverture de droits retardée ou annulée, conséquence du passage de quatre à six mois pour cette ouverture de droits. Selon l'Unédic, cette mesure toucherait particulièrement les jeunes de moins de 26 ans, qui ont perdu un CDD ou un contrat en intérim.

Allocation en baisse pour 840.000 personnes

Autre effet de l'entrée en vigueur de la réforme de l'assurance chômage : parmi les 470.000 personnes dont l'ouverture de droits est retardée ou annulée, 150.000 pourraient voir aussi leur allocation diminuer, par rapport à ce qu'elles toucheraient avec les règles actuelles. Par ailleurs, 690.000 autres allocataires, qui ouvriraient leur droit à la même date, verraient eux aussi leur indemnité baisser. 

Pour ces 840.000 personnes donc, leur indemnisation mensuelle diminuerait en moyenne de 24%, passant de 902 à 689 euros net. En revanche, elle durerait plus longtemps, 18 mois au lien de 12. Enfin, toujours selon l'Unédic, 43.000 personnes seraient touchées par la dégressivité au bout de six mois. 

Dans sa note, l'Unédic a également testé des scénarios d'aménagement des règles qui pourraient faire l'objet de discussions entre syndicats, patronat et gouvernement. Leur prochaine séance de concertation aura lieu le 12 novembre, jeudi prochain.

Avec AFP

Choix de la station

À venir dansDanssecondess