Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Réforme de la justice : avocats et magistrats à nouveau dans la rue

mardi 15 janvier 2019 à 7:17 Par Marine Laugénie, France Bleu

Avocats, magistrats, greffiers en robe dans la rue : l'ensemble des professionnels de justice appellent de nouveau à protester contre le projet de réforme de la justice, avec des rassemblements prévus partout en France et une manifestation ce mardi à Paris.

Une manifestation d'avocats d'aides juridictionnelles à Bordeaux
Une manifestation d'avocats d'aides juridictionnelles à Bordeaux © Maxppp - Laurent THEILLET

Le projet de réforme de la justice est à nouveau examiné ce mardi à l'Assemblée nationale et cela provoque la colère des professionnels de la justice. "Nous affirmons notre opposition à un projet qui aura pour effet de _dégrader les conditions dans lesquelles la justice est rendue_", écrivent dans un communiqué commun les représentants des avocats, l'Union syndicale des magistrats (USM), le syndicat de la magistrature (SM), la Ligue des droits de l'Homme, etc."Cette réforme sacrifie la qualité du débat judiciaire, l'accès de tous à la justice, les libertés individuelles et les droits de la défense", critiquent-ils.

Une mobilisation qui dure et qui ne faiblit pas 

Les avocats, mobilisés depuis plus d'un an contre le projet de réforme, ont demandé mi-décembre à Emmanuel Macron l'arrêt de l'examen par le Parlement de la réforme. Le Conseil national des barreaux (CNB) a lancé une pétition, qui a dépassé les 25.000 signataires.

"Les Français réclament plus de justice et pourtant celle-ci n'est pas à l'ordre du jour du grand débat national" lancé par l'exécutif, déplore Marie-Aimée Peyron, la bâtonnière de Paris. "Il ne peut pas y avoir de réconciliation nationale sans une justice efficace", plaide t-elle dans une tribune publiée samedi dans le quotidien Le Monde.

L'examen à l'Assemblée nationale du texte d'une soixantaine d'articles ouvert le 19 novembre a connu un parcours compliqué, avec des reports à cause de la crise des "gilets jaunes" mais aussi l'annonce surprise par la ministre de la Justice Nicole Belloubet de sa volonté d'ajouter une réforme par ordonnance du texte fondateur de la justice des mineurs qui date de 1945.

La manifestation est organisée le jour même de la reprise de l'examen en séance du projet à l'Assemblée nationale. - Aucun(e)
La manifestation est organisée le jour même de la reprise de l'examen en séance du projet à l'Assemblée nationale. - @visactu