Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Réforme des retraites : comment réduire les inégalités entre femmes et hommes ?

mercredi 16 janvier 2019 à 12:04 Par Viviane Le Guen, France Bleu

Alors que le gouvernement prépare une grande réforme des retraites, le Laboratoire de l'Égalité souligne dans un document consulté ce mardi par l'AFP les inégalités persistantes entre hommes et femmes concernant les pensions de retraites et proposent quelques solutions pour y remédier.

Une retraitée mobilisée pour réclamer une hausse des pensions, le 16 octobre 2008 à Bordeaux
Une retraitée mobilisée pour réclamer une hausse des pensions, le 16 octobre 2008 à Bordeaux © AFP - JEAN-PIERRE MULLER

Les chiffres sont éloquents. Avec une pension moyenne de 1.091 euros brut par mois, contre 1.891 euros pour les hommes, les femmes perçoivent une retraite inférieure de 40% à celles de leurs homologues masculins selon les chiffres du ministère de la Santé. Un écart réduit à 25% pour celles qui touchent une pension de réversion et  qui s'explique par les différences de salaires, les temps partiels souvent subis et des carrières hachées.

Les femmes sont aussi lésées par le système de retraite actuel, qui "tend à amplifier" les inégalités en privilégiant les carrières complètes et "ascendantes", comme celles des cadres.

Or ces inégalités pourraient encore s'aggraver avec la réforme des retraites que prépare le gouvernement selon certains économistes et des syndicats car les pensions ne seraient plus calculées sur la base des 25 meilleures années de salaire ou des six derniers mois mais sur toute la carrière.

Des points dès la naissance du premier enfant

Mardi soir, le Haut commissaire à la réforme des retraites Jean-Paul Delevoye a évoqué plusieurs pistes : accorder des points dès la naissance du premier enfant ou étendre les pensions de réversion aux couples pacsés

De son côté, le Laboratoire de l'Égalité -association, qui oeuvre pour l'égalité professionnelle- propose plusieurs mesures pour "corriger les inégalités entre les femmes et les hommes", dans un document de travail consulté par l'AFP mardi.

Pour les salariés du privé par exemple, la prise en compte de l'intégralité de la carrière pour le calcul de la pension, au lieu des 25 meilleures années actuellement, "serait plus favorable aux carrières courtes et à petits salaires", à condition de revoir à la hausse le "taux de liquidation", actuellement fixé à 50% du salaire annuel moyen.  

Le document souligne par ailleurs que la majoration de 10% pour les parents de trois enfants ou plus "renforce, de fait, les inégalités" puisqu'elle "bénéficie davantage aux retraités aisés (...) et donc aux hommes".  

Enfin, "une homogénéisation des conditions d'obtention" des pensions de réversion "peut s'avérer nécessaire (...) le mieux étant une uniformisation vers le haut" selon le Laboratoire de l'Égalité.

Pour le moment rien n'est arbitré. La concertation est à mi-parcours. Le texte que le chef de l'Etat voulait voir "voté au premier semestre" pourrait être adopté "dans le courant de l'année 2019".