Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Réforme des retraites : 200 personnes manifestent à Limoges à quelques heures du réveillon

-
Par , France Bleu Limousin

A Limoges, 200 personnes ont battu le pavé, mardi 24 décembre, pour protester contre la réforme des retraites. Les manifestants veulent maintenir la pression sur le gouvernement pendant la période de Noël.

200 personnes ont manifesté, samedi 24 décembre, à Limoges contre la réforme des retraites.
200 personnes ont manifesté, samedi 24 décembre, à Limoges contre la réforme des retraites. © Radio France - Mayeule de Charon

A quelques heures du réveillon, les manifestants veulent maintenir la pression sur le gouvernement. A Limoges, 200 personnes ont manifesté, samedi 24 décembre, contre la réforme des retraites. 

Devant la préfecture, les manifestants ont déposé de faux cadeaux, avec dessus des messages pour le gouvernement. " Pas de jeunes dans la galère ni de vieux dans la misère, stop aux actionnaires, retraites solidaires", énumère Benoit, un cheminot en grève depuis le 5 décembre. Depuis le début du mouvement, il explique avoir perdu  2000 euros : "tant pis, à Noël, les cadeaux de mes neveux et nièces ça sera un courrier pour leur expliquer pourquoi je suis en grève"

Je vais perdre beaucoup d'argent 

Dans le cortège, tous les manifestants demandent le retrait de la réforme des retraites. A 40 ans, Florence, infirmière au CHU de Limoges, est inquiète, " ma retraite ne sera plus calculée sur mes six derniers mois mais sur toute ma carrière et je vais perdre beaucoup d'argent". 

Patricia, elle, est déjà à la retraite. Avec moins de 1000 euros par mois, elle ne fêtera pas Noël, "c'est comme d'habitude, c'est un jour comme les autres, la seule différence c'est que je vais aller chercher mon fils venu nous voir en covoiturage". Si Patricia manifeste aujourd'hui c'est bien pour son fils, âgé de 23 ans," je n'ai pas envie qu'il ait une retraite à 70 ans ou pas du tout car il sera mort au boulot."

Les manifestants ont marché, dans le calme, depuis la préfecture jusqu'au carrefour Tourny. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu