Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Réforme des retraites : manifestation unitaire à Joigny

-
Par , France Bleu Auxerre

À l'appel de la CGT, environ 250 personnes ont défilé mardi matin à Joigny (Yonne) pour protester contre la réforme des retraites voulue par le gouvernement. À cette occasion, de nombreux corps de métiers ont uni leurs voix pour réclamer plus largement de meilleures conditions de travail.

Environ 250 manifestants ont défilé dans les rues de Joigny mardi matin pour protester contre la réforme des retraites
Environ 250 manifestants ont défilé dans les rues de Joigny mardi matin pour protester contre la réforme des retraites © Radio France - Flore Catala

Joigny, France

Défendre sa future retraite, "si elle existe encore", c'est la raison pour laquelle Cathy, infirmière dans un Ehpad d'Ancy-le-Franc, a défilé sous les drapeaux de la CGT, de Solidaires et de FSU mardi matin dans les rues de Joigny (Yonne). À ses côtés, des enseignants, des cheminots, des postiers, des personnels de l'industrie électrique et gazière, des aides-soignants, des chômeurs, des employés du secteur public comme du secteur privé, et des retraités. En tout, environ 250 personnes ont manifesté contre la réforme des retraites voulue par le gouvernement. Selon les manifestants, elle représente une nouvelle atteinte à leurs conditions de travail, déjà trop dégradées.

Une réforme contestée

Avec la réforme, beaucoup craignent de voir leur départ en retraite reculé, et leurs pensions amoindries. Les syndicats sont donc vent debout contre la mise en place du système d'une retraite par points, et contre la fin des régimes spéciaux, annoncés par le gouvernement comme les mesures phares de la réforme, et qui risquent d'affecter particulièrement les employés des secteurs ferroviaire et électrique. 

Les manifestants ont défilé entre la gare et la mairie de Joigny. - Radio France
Les manifestants ont défilé entre la gare et la mairie de Joigny. © Radio France - Flore Catala

L'occasion de faire converger les luttes

Le but de la manifestation était aussi de rassembler les différents corps de métiers autour d'une même lutte pour une meilleure considération, comme l'explique Didier Bourigault, secrétaire général de la CGT Yonne : "Nous ce qu'on recherche, c'est la convergence des luttes, c'est le "tous ensemble" contre les lois récessives et les mesures antisociales de Macron, lutter ensemble contre les petits boulots, qui donnent de petits salaires, et des petites retraites".

Les petits boulots donnent de petits salaires, et les petits salaires donnent de petites retraites" - Didier Bourigault, secrétaire général de la CGT Yonne.

C'est aussi ce qui anime Laurence Robert, représentante syndicale des enseignants, aussi présents dans le cortège : "tout le monde est attaqué maintenant. Si on ne se manifeste pas avant que les discussions se poursuivent au niveau du gouvernement, on n'aboutira à rien. Donc c'est bien que tout le monde soit dans la rue maintenant, et j'espère que le mouvement va se poursuivre dans le but que tout le monde puisse s'en sortir, arrivés à l'âge de la retraite"

Une première mobilisation qui devrait en appeler d'autres

Certains souhaitent voir la contestation gagner plus de monde, d'autres aimeraient pouvoir prendre part à une mobilisation plus forte plutôt qu'une série de grèves perlées, mais tous espèrent que le mouvement se poursuive et prenne de l'ampleur. Pour les syndicats, ce mardi 24 septembre représente une première date de mobilisation, un début qui devrait appeler à d'autres manifestations.

Pour l'heure, une nouvelle action de la CGT retraite est déjà prévue le 8 octobre prochain, à Auxerre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu