Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social
Dossier : Mouvement de grève contre la réforme des retraites

Réforme des retraites : à Niort et Poitiers, les avocats reconduisent la grève jusqu'au mardi 4 février

-
Par , France Bleu Poitou

Réunis en assemblée générale à Niort et Poitiers ce lundi midi, les avocats des Deux-Sèvres comme ceux de la Vienne ont décidé de poursuivre leur grève contre la réforme des retraites. Avec en ligne de mire une mobilisation nationale du lundi 3 février.

Réunis en assemblée générale ce lundi, les avocats des Deux-Sèvres ont largement voté la poursuite de la grève
Réunis en assemblée générale ce lundi, les avocats des Deux-Sèvres ont largement voté la poursuite de la grève © Radio France - Noémie Guillotin

"Jamais la profession n'a été autant en danger. Soit on hausse largement la mobilisation, soit on se laisse manger", a déclaré la bâtonnière du barreau des Deux-Sèvres maître Anne-Laure Blouin lors de l'assemblée générale qui s'est tenue ce lundi midi, à Niort. Une quarantaine d'avocats étaient présents. Ils voté pour la reconduction du mouvement jusqu'au mardi 4 février. Même chose pour les avocats de la Vienne, à Poitiers.

Cette réforme est injuste

"Cette réforme est extrêmement préjudiciable aux avocats. Nous sommes la profession la plus attaquée dans le cadre de ce texte. C'est une réforme injuste", martèle Anne-Laure Blouin. "Le gouvernement est revenu sur des positions extrêmement dures. Pas d'autonomie de notre caisse, on a aucune idée de la manière dont il va calculer nos points", poursuit la bâtonnière. 

Continuer à enrouer la machine judiciaire

Sur les modalités d'action, les avocats veulent aller encore plus loin cette semaine. "On veut continuer à enrouer la machine judiciaire, à poser des difficultés. Pas pour nos clients évidemment, on est tous viscéralement en souffrance de cette grève que l'on est obligés de faire. Mais si on le fait c'est pour continuer à travailler demain", explique maître Anne-Laure Blouin.

Des avocats des Deux-Sèvres et de la Vienne prévoient se rendre à Paris le lundi 3 février, pour une mobilisation nationale des avocats et d'autres professions. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu