Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Réforme des retraites : en Isère, syndicats et "gilets jaunes" sensibilisent le secteur privé

-
Par , France Bleu Isère

Dans le nord du département de l'Isère, l'intersyndicale mène des actions de tractage pour sensibiliser les salariés du privés et les convaincre de se mobiliser contre le projet de réforme des retraites voulu par le gouvernement.

Après  Photowatt et Thermo Fischer à Bourgoin-Jallieu, la semaine passée; syndicats et gilets jaunes ont tracté ce mercredi devant l'entreprise Serge-Ferrari à Saint-Jean-de-Soudain.
Après Photowatt et Thermo Fischer à Bourgoin-Jallieu, la semaine passée; syndicats et gilets jaunes ont tracté ce mercredi devant l'entreprise Serge-Ferrari à Saint-Jean-de-Soudain. © Radio France - Céline Loizeau

Saint-Jean-de-Soudain, France

Avant une nouvelle journée de manifestations, ce 16 janvier, contre la réforme des retraites. En Nord-Isère, l'intersyndicale a voulu convaincre des salariés du privé de les rejoindre dans le cortège. La CGT, FO, la FSU, Solidaires, les organisations de jeunesse mais aussi des gilets jaunes ont mené deux distributions de tracts : l'une à destination des lycéens turripinois; l'autre visait les salariés de Serge-Ferrari, entreprise de textile technique basée à Saint-Jean-de-Soudain.

A l'heure de la pause déjeuner, certains salariés préfèrent filer. Quelques-uns sont agacés. Beaucoup prennent le tract qu'on leur tend. Et quelques-uns accordent même quelques minutes pour écouter les arguments. Mais ils sont peu à assurer qu'ils feront grève ou viendront manifester.

"Je n'y pense pas trop", "je serai déjà mort au travail"

Grégory dit "ne pas être impliqué plus que ça car dans d'autres projets, donc n'y pense pas trop." Un tout jeune collègue, lui, répond "qu'on nous dit qu'on n'aura pas de retraite, donc ça m'encourage plutôt à mettre de l'argent de côté." Alexandre va plus loin en affirmant que vu son jeune âge aujourd'hui il sera "déjà mort au travail." Mohamed lui dit avoir fait quelques jours de grève, mais " dans le privé, les patrons nous regardent un peu de travers parce qu'on fait grève. Vous savez, les patrons, ils aiment pas trop ça."

Des salariés mal informés pour les syndicats

Syndicats, comme gilets jaunes, expliquent, comparaisons chiffrées à l'appui, en quoi cette réforme aura, selon eux, un impact sur l'avenir de ces salariés. Claude Ageron de Force Ouvrière constate que "les salariés du privé sont particulièrement mal informés, c'est comme ça, on peut le regretter, mais on a mis un peu de temps à s'en apercevoir. C'est ça qui tournait dans les entreprises privées : "on sera peu impacté, c'est surtout dans le privé." Et de reconnaître que la présence syndicale est "moins importante qu'autrefois" dans ces entreprises.

Pour expliquer cette réticence de ces salariés à se mobiliser, Catherine, assistante maternelle et gilet jaune, avance aussi cette "mauvaise information". Pour elle, on a aussi "beaucoup focalisé l'attention des gens sur les régimes spéciaux, mais le privé, on va être tout aussi impacté, voire plus que les autres car on va payer pour beaucoup de gens."

Ce jeudi, en Nord-Isère, les manifestations auront lieu le matin : à Bourgoin-Jallieu, rendez-vous à 10h au Pont Saint-Michel. Même heure à Salaise-sur-Sanne au départ du parking de l'ex Géant-Casino.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu