Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Réforme des retraites : "On est toujours là", disent les manifestants à Limoges et Tulle

-
Par , , France Bleu Limousin

"On lâche rien". C'était le mot d'ordre de cette nouvelle journée de mobilisation, ce mardi, avec des manifestations à Limoges, Tulle et Ussel. Et ce n'est pas le retrait -provisoire- de l'âge pivot annoncé le week-end dernier qui a découragé les manifestants.

Les manifestants toujours mobilisés à Limoges, ce mardi 14 janvier
Les manifestants toujours mobilisés à Limoges, ce mardi 14 janvier © Radio France - Alain Ginestet

Limoges, France

"On lâche rien". C'était le mot d'ordre de cette nouvelle journée de mobilisation, ce mardi, qui s'est d'abord traduite à Limoges par un blocage des "Bus Macron" à la gare routière des Bénédictins tôt ce matin, puis par des manifestations à Limoges, Tulle et Ussel. C'était la première journée d'action depuis l'annonce, par Edouard Philippe, samedi dernier, du retrait -provisoire- de l'âge pivot à 64 ans.

Pas de quoi émousser la motivation de Blanche, retraitée de l'Education Nationale, présente dans le cortège qui a rassemblé plusieurs centaines personnes (1.200 in fine d'après la Préfecture de Haute-Vienne, 3000 selon la CGT) à Limoges : "Eh oui, on est toujours là, puisque rien n'a changé" dit-elle en souriant après un mois et demi de mobilisation, se disant prête à tenir "jusqu'à ce que la loi soit retirée".

La manifestation de Tulle a réuni environ 300 personnes ce mardi - Radio France
La manifestation de Tulle a réuni environ 300 personnes ce mardi © Radio France - Philippe Graziani

Mickaël, lui, est dans l'action depuis bien plus longtemps encore : "Moi, je suis gilet jaune, on est là depuis un an et deux mois en fait", dit-il sous sa pancarte "Non à la guerre économique", expliquant qu'il est là "pour un monde meilleur".  

Des gilets jaunes de la première heure sont aux côtés des manifestants contre la réforme des retraites - Radio France
Des gilets jaunes de la première heure sont aux côtés des manifestants contre la réforme des retraites © Radio France - Alain Ginestet

Et s'il est de toutes les manifs, c'est parce qu'il y a selon lui beaucoup de sujets d'inquiétudes : "les retraites, la sécurité sociale, les acquis sociaux, quand est-ce qu'ils vont nous grignoter les congés payés, et tous ces outils que nos anciens ont mis en place et qu'ils sont en train de détruire" dit encore le jeune homme.

Tant qu'on peut, on continuera

"Puisqu'ils maintiennent leur réforme, nous on maintient nos actions", confirme Sylvain Roch, le Secrétaire Départemental de la CGT en Corrèze, présent dans la manifestation de Tulle ce mardi matin, qui a réuni environ 300 personnes. 

"Tant qu'on peut, on continuera" dit-il, "maintenant j'aimerais que ceux qui n'ont pas encore fait grève s'y mettent, tout de suite", poursuit-il, assurant qu'il "y a toujours des raisons d'espérer que l'on puisse contrer le gouvernement" a-t-il conclu.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu