Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La réforme des retraites

Réforme des retraites : barrage filtrant et tracts à la centrale nucléaire de Cattenom

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Les syndicats de la centrale nucléaire de Cattenom ont mené une opération ce mardi matin pour montrer leur détermination face à la réforme des retraites.

La centrale nucléaire de Cattenom vue de l'extérieure et dans le centre d'entraînement.
La centrale nucléaire de Cattenom vue de l'extérieure et dans le centre d'entraînement. © Radio France - Antoine Barège

Leurs actions sont moins visibles que celles des cheminots ou des enseignants, les salariés du secteur de l'énergie n'en sont pas moins mobilisés contre la réforme des retraites. Après la déconnexion des compteurs linky dans le nord-lorrain ce week-end, ce sont les syndicats (CFE-CGC, CGT, FO et UNSA) de la centrale nucléaire de Cattenom qui ont mené une opération sur le terrain ce mardi, avec le filtrage des entrées sur le site et la distribution de tracts. 

"Notre régime des industries électriques et gazières n'est pas déficitaire, explique Nathalie, déléguée CFE-CGC et invitée de France Bleu Lorraine, il ne coûte rien au régime général, bien au contraire." 

Des baisses de charges, mais pas de coupures

A la centrale de Cattenom, l'impact du mouvement contre la réforme des retraites se traduit essentiellement par des baisses de charges lors des journées de grève. "Ce ne sont pas des coupures. Les baisses de charges sont encadrées de manière à garantir en permanence la sûreté du réseau." Sans conséquences donc pour les usagers, ce qui n'est pas le cas pour EDF. "C'est un manque à gagner d'une part parce qu'on ne produit pas, et d'autre part parce qu'on doit acheter de l'électricité au prix fort sur le marché."

Cette journée de mobilisation n'a pas été choisie au hasard puisqu'elle correspond à la venue à Cattenom de la direction nationale d'EDF. Les agents devraient également être à nouveau présents dans la rue jeudi 6 février, pour une nouvelle grande journée de manifestation interprofessionnelle. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu