Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Réforme des retraites : la CGT Mines Energie déconnecte 2.000 compteurs Linky à Thionville, Joeuf et Réhon

-
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Sud Lorraine

Pour protester contre la réforme des retraites, la CGT Mines Energies de Lorraine a stoppé samedi les transmissions de consommation électrique de 2.000 compteurs Linky à Thionville, Joeuf et Réhon, près de Longwy. Les consommateurs bénéficient donc d'électricité gratuite!

Un compteur Linky (Illustration)
Un compteur Linky (Illustration) © Maxppp - Michel Thomas

Les agents ont enlevé les cartes SIM qui relèvent ces données de consommation. Ils ont annoncé à leur direction qu'ils les remettraient lors d'un rendez-vous en sous-préfecture de Thionville. La rencontre pourrait se tenir en début de semaine. Ce type d'opération a été déjà été mené depuis le 5 décembre ailleurs en France, et notamment en Meuse et Meurthe-et-Moselle.      

Une action populaire et bienveillante

Pour Rachel Neis, la coordinatrice en Lorraine de la CGT Mines Energies, l'objectif est de mener "une action populaire et bienveillante" contre la réforme des retraites, "pour que la population comprenne que nous agissons pour le bien commun. "Les consommations électriques ne seront pas facturées tant que les cartes SIM ne seront pas restituées", précise-t-elle.  

Rcahel Neis, coordinatrice en Lorraine de la CGT Mines Energies

Des actions à venir dans les centrales nucléaires?

Même s'ils s'exposent à des sanctions, les agents de la CGT Mines Energies sont déterminés à mener d'autres actions contre la réforme des retraites notamment dans les centrales nucléaires : "Nous avons 19 centrales nucléaires qui sont aujourd'hui prêtes à arrêter la production d'électricité, cela se ferait bien évidemment dans le cadre sécuritaire qu'impose le nucléaire mais nous pouvons très bien appuyer sur un bouton et arrêter la production", prévient Rachel Neis. Selon la CGT Mines Energies, parmi les 19 centrales nucléaires qui comptent des grévistes, il y a celle de Cattenom, où la production d'électricité serait déjà diminuée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu