Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Réforme des retraites : « La mobilisation sera puissante » pour Kévin Crépin, de la CGT de la Somme

-
Par , France Bleu Picardie

Un nouvel appel à la grève contre la réforme des retraites : la plupart des syndicats appellent à manifester ce vendredi 24 janvier. Kévin Crépin, le secrétaire départemental de la CGT de la Somme était l’invité de France Bleu Picardie pour évoquer cette journée mobilisation.

Un manifestant contre la réforme des retraites devant la gare d'Amiens, samedi 11 janvier.
Un manifestant contre la réforme des retraites devant la gare d'Amiens, samedi 11 janvier. © Radio France - Marc Bertrand

La date n’a pas été choisie au hasard par l’intersyndicale : c’est aujourd’hui, vendredi 24 janvier, que la réforme des retraites est présentée en conseil des ministres. 

Une mobilisation qui s’annonce « puissante » pour Kévin Crépin, le secrétaire départemental de la CGT de la Somme : « Je crois que le gouvernement est isolé, affaibli, sur cette histoire de réforme des retraites. Le gouvernement a réussi à dresser contre lui des professions qui traditionnellement ne sont pas dans les mobilisations, comme les avocats. On a toutes les raisons de penser que la mobilisation sera puissante et on entend bien continuer si le gouvernement n’entend pas le message. »

Kévin Crépin, le secrétaire départemental de la CGT de la Somme - Radio France
Kévin Crépin, le secrétaire départemental de la CGT de la Somme © Radio France - Claudia Calmel

Selon Kévin Crépin, la grève gagne de nouveaux secteurs de l’économie : « Il y a une prise de relais dans la grève et c’est ce qui nous importe. Les ‘ports et docks’ sont dans une grève très dure, les marchandises ne quittent plus le port du Havre, par exemple. Il y a aussi une grève à la Banque de France, même chose chez EDF-Enedis. Il y a également _des poches de grévistes dans des entreprises du privé dans la Somme comme à Bonduelle ou à Stélia_, qui organisent des débrayages. La grève peut faire plier le gouvernement. Je reste persuadé qu’il faut continuer. »

Les opposants au futur système de retraite universel par points se sont donné rendez-vous à 10 heures devant le lycée Boucher de Perthes d’Abbeville et à 14 heures devant la Maison de la Culture d'Amiens.  L’interview de Kévin Crépin est à réécouter ici.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu