Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social
Dossier : Mouvement de grève contre la réforme des retraites

Réforme des retraites : le gouvernement propose un aménagement aux danseurs de l'Opéra de Paris

- Mis à jour le -
Par , France Bleu, France Bleu Paris

Selon Les Echos, le gouvernement a proposé aux danseurs de l'Opéra de Paris que la réfome ne s'applique qu'aux danseurs recrutés à partir de 2022. L'information a été confirmée par l'AFP ce samedi. Sur Facebook, plusieurs danseurs refusent cette proposition.

Le 24 décembre, les danseuses du corps de ballet présentaient des extraits du Lac des cygles sur le parvis de l'Opéra Garnier.
Le 24 décembre, les danseuses du corps de ballet présentaient des extraits du Lac des cygles sur le parvis de l'Opéra Garnier. © Maxppp - Olivier Corsan

Paris, France

Dans un courrier du 23 décembre adressé à Stéphane Lisner, le directeur général de l'Opéra de Paris, le ministre de la Culture Franck Riester et le secrétaire d'État chargé des retraites Laurent Pietraszewski proposent une concession : que la réfome s'applique, mais pas aux danseurs actuels, seulement à ceux qui seront recrutés à partir de 2022. "La réforme entrera en vigueur pour les danseurs recrutés après le 1er janvier 2022, tandis que les règles actuelles seront maintenues pour les danseurs recrutés avant cette date", écrivent le ministre de la Culture Franck Riester et le secrétaire d'État chargé des retraites Laurent Pietraszewski.

Dans un texte publié sur Facebook, plusieurs danseurs y répondaient dès mardi : "Nous ne sommes qu'un petit maillon dans une chaîne vieille de 350 ans. Cette chaîne doit se prolonger loin dans le futur : nous ne pouvons pas être la génération qui aura sacrifié les suivantes."

Aujourd'hui, les danseurs de l'Opéra de Paris, partent à la retraite à 42 ans compte tenu de la pénibilité de leur métier, des risques de blessure et de la difficulté de se maintenir à un niveau d'excellence l'âge avançant. Comme les sociétaires de la Comédie Française, les danseurs des Opéras Garnier et Bastille relèvent d'un régime spécial de retraite. Le leur a été créé en 1698, sous Louis XIV.

Reconversion professionnelle

Toujours dans ce courrier envoyé à Stéphane Lissner, le gouvernement propose l'élaboration d'un "dispositif de reconversion professionnelle" pour les employés qui arrêteront de danser. Ceci concerne environ six personnes par an en moyenne sur les 5 dernières années. 

Le gouvernement invite les directeurs de la Comédie Française et celui de l'Opéra à mener avec lui des concertations pour la mise en oeuvre de la réforme, à partir du début de l'année prochaine jusqu'à l'automne 2020. Le fruit de ces travaux sera intégré dans les textes d'application de la loi.

Une action de Noël

Le 24 décembre dernier, les danseuses du corps de ballet de l'Opéra de Paris avaient effectué une action symbolique : elles étaient venues présenter des tableaux du Lac des cygnes sur le parvis de l'Opéra Garnier, pour protester contre une réforme des retraites qui "met en danger" leur métier, selon elles. Elles étaient accompagnées par l'orchestre symphonique.

La grève qui touche l'Opéra a entraîné l'annulation de plusieurs spectacles et des pertes s'élevant à 8 millions d'euros, selon les chiffres communiqués par l'institution au début de la semaine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu