Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social
Dossier : Mouvement de grève contre la réforme des retraites

Réforme des retraites : le président des commerçants de Nancy ne veut pas de grève à Noël

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Sébastien Duchowicz demande aux cheminots une trêve pendant les vacances de Noël, mais aussi au début du mois de janvier pour le début des soldes d'hiver. Le président des Vitrines de Nancy craint un mouvement sur la durée et une perte de chiffre d'affaires.

"C'est une période cruciale pour nous," déclare Sébastien Duchowicz, président des Vitrines de Nancy
"C'est une période cruciale pour nous," déclare Sébastien Duchowicz, président des Vitrines de Nancy © Radio France - Benjamin Illy

Nancy, France

_"On demande aux cheminots d'arrêter cette grève_, de faire une trêve, voire d'arrêter pendant le début d'année 2020," déclare ce lundi matin Sébastien Duchowicz. Le président des Vitrines de Nancy était en direct sur France Bleu Lorraine.

Une baisse de chiffre d'affaires ?

La grève entre dans sa douzième journée de suite. Le trafic SNCF est toujours perturbé ce lundi, à la veille d'un appel national à la grève interprofessionnelle. Selon plusieurs syndicats, le mouvement pourrait durer encore plusieurs jours, jusqu'à Noël s'il le faut. Les vacances scolaires débutent ce vendredi.

"On a du mal à comprendre pourquoi il y a une telle mobilisation, poursuit le commerçant. Certes, le mouvement est juste mais attendons que le projet soit mieux développé et entrons, ensuite, dans la négociation."

"La crainte, c'est que les routiers engrangent le pas dès aujourd'hui."

Sébastien Duchowicz fait ici référence aux barrages filtrants organisés ce lundi matin par les transporteurs dans la zone industrielle de Ludres-Fléville, près de Nancy. La mobilisation des routiers n'a pas de lien direct avec la réforme des retraites : les syndicats réclament de meilleures conditions de travail, de meilleures salaires ainsi qu'un treizième mois. 

"Nous, en tant que commerçants, on a une logistique à suivre pour ces fêtes de Noël. Le réapprovisionnement doit se faire et nos marchandises arrivent par la route," rappelle le président des Vitrines de Nancy.

Les commerçants doivent-ils faire face à une baisse de leur chiffre d'affaires ? La réponse est non, pour le moment, si on se réfère à 2018. L'hiver dernier, "on était déjà sur une période de conflit avec les gilets jaunes. Mais par rapport à il y a deux ans, oui il y a une perte de chiffre d'affaires."

"On arrive dans les jours les plus importants pour bien finir l'année. Avec les soldes de janvier, c'est le point d'orgue pour le chiffre d'affaires. Il est important pour nous que le flux de clients soit présent et pour ça, ils doivent avoir accès aux commerces de centre-ville."

"On en veut au gouvernement"

Certains commerçants pourraient-ils plier boutique ? "C'est une situation qui pourrait voir le jour, répond-il. Si le conflit perdure et si la clientèle n'est pas au rendez-vous."

"On en veut au gouvernement, c'est clair et net, conclut le commerçant. On a l'impression que ceux qui nous gouvernent ne sont pas des personnes de terrain. On sait très bien que c'est une période cruciale, et on ne comprend pas pourquoi on parle de ce projet là, à cette période de l'année."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu